You’ve got mail !

set the night on fire by life like suicide

Set the night on fire by life like suicide

 

Quelque part en survol de l’atlantique , 4 septembre 2013

Tu te rappelles quand je t’ai dis que je partais à New York?

Tu as répondu : Pourquoi donc? Le Maroc est tellement mieux ! allez bon vent …

 

Je suis resté un bon moment scotché devant mon ordi à lire cette phrase … et puis là dans cette avion qui me ramène à New York j’y repense , et je me dis que ça pourrai constituer le début de notre correspondance …

 

Baba, de ton surnom, parce que je ne sais toujours pas comment tu t’appelles, et ça importe peu, je te regarde avec tes pancartes arpenter les rues de Rabat, donner des frees hugs, et donner de l’eau aux joggeurs du dimanche, je souris derrière mon écran parisien, je salue l’effort et passe mon chemin …

Je te lis, quand je peux, et je lis cet engagement, et cette volonté de vouloir changer les choses et aller de l’avant au lieu de faire partie de ces gens qui ne font que se plaindre …

 

Et puis arrive le jour, où tu me dis que le Maroc est meilleur qu’une autre destination.. et ça « chamboule » dans tout mon raisonnement …

Quand je t’ai dis : viens en met en place un système de correspondance, pour que tu me racontes comment tu fais pour voir le positif dans le maroc, et pour que moi je t’explique comment je n’y vois plus grand chose ..

 

Quand je t’ai dis ça, c’était dans le but ultime de partager  « nos avis  » avec le monde qui nous lit , de créer le débat , ou juste d’allumer une lumière aussi petite soit elle…

Et peut être que le premier débat est celui là: Pourquoi comparer le Maroc constamment aux autres pays ? plus beau? ou plus moche ? plus intéressant ou pas? pourquoi quand on choisi d’aller ailleurs c’est automatiquement perçu comme  » je quitte le Maroc , par contre New york ( ou Delhi) c’est le Paradis  »

Et tout ça me fait penser à cette discussion que j’ai eu avec une copine qui me reprochait : MA new yorkisation, et mon éloignement de mes « traditions » de « mes coutumes » de qui je suis ….

Ma première réponse aurait été  de dire : qu’en sais tu de qui je suis vraiment? ce qu’on sait de moi c’est ce que je choisis de raconter ….

Ma vraie réponse ensuite aurait été : pourquoi ? pourquoi doit on toujours expliquer notre choix de partir ailleurs, et l’expliquer par  » un renoncement aux sources, et par conséquence à soi même?

Mais je n’ai rien dis parce que j’ai jugé le débat futile… et que parfois je suis capable de connaitre quand la personne a déjà faites son idée qu’au débat  ne changera …

Personnellement je choisis de partir ailleurs, à chaque fois, de Delhi à Rio , comme j’ai déjà fait le Maroc de Casa jusqu’aux portes du désert … quand je voyage je me construit, quand je m’éloigne de mes repères, de ma propre culture, des miens, je m’ouvre à autre chose plus grande que moi … je m’ouvre à cette personne plus forte ou plus faible , plus « ouverte » donc vulnérable plus « intéressante » et souvent intéressée!

Je ne sais pas si le Maroc est meilleur qu’ailleurs, et le seul moyen pour moi de le savoir c’est justement d’aller ailleurs …

Et ma question aujourd’hui est la suivante : Doit on être « chauvin » pour aimer son pays et le prouver? oh, doit on prouver d’aimer un pays ? si oui , pour qui ? et pourquoi ?

Je pense que le chauvinisme dans notre cas peut relever de la stupidité .. mais qu’est ce que j’en sais … je suis ailleurs …

Dans l’attente de te lire …..

Bien à toi

Leila

6 Comments

  • Répondre septembre 11, 2013

    Imane

    Can’t agree more!travelling broadens the mind, going out of your country, your culture and your comfort zone can be scary for some people, but hell it feels good when u meet new people and cultures.!! people shouldn’t see it as trying to forget your routes, why can’t we see it as being an ambassador of your own country and culture :) ) just like this couple from Ecuador I met in a restaurant in Slovenia: the guys were shocked to know that in Morocco women can study, work and travel all by themselves (really?! ) , bref get out of your comfy zone people!!

    • Répondre septembre 11, 2013

      Leila

      You might like baba’s answer then :)

      • Répondre septembre 13, 2013

        Louay

        Do you?

        • Répondre septembre 13, 2013

          Imane

          Yes Baba, while reading your answer I agreed with every word you said.. J’ai commencé à voyager regulièrement aprés avoir fini l’école, like at least once in a quarter, daba I’m like: »what the hell was I doing in my early 20′s?! ». Sortir de son pays, discuter avec des personnes d’autres pays et cultures qui ont déjà des préjugés sur toi on doit bien le reconnaître (surtout quand tu es arabe musulmane portant le voile), et c’est là où je parle de « représenter » at the smallest level qui puisse exister une culture, un pays, pouvoir parler de ses points positifs ainsi que ses maux as you said, écouter ce que l’autre a à te dire, essayer de changer les idées fausses reçus qu’il a sur toi.. I’m not saying que c’est moi, Baba ou even Leila (not even nous 3 reunis lol) allons changer the world’s perception toward us, mais je me dis que j’ai au moins suscité l’interet de cette grecque juive avec qui j’ai partagé une chambre dans un hostel de Ljubjana de poser des questions sur d’où je viens, sur mon foulard, sur comment mes parents et ma société « conservatrice » m’ont laissé voyager toute seule pour découvrir de nouveaux endroits, etc. et à chaque fois je rentre avec une nouvelle experience à raconter et à partager avec tous ceux que je vois ici, pour moi c’est ça la vraie mondialisation :)

  • Répondre septembre 12, 2013

    Faiza

    I think we should be besties! À chaque fois que je te lis, je me retrouve dans tes phrases… je suis devenue accro à ton blog.

    Anyway, ma porte à Montréal est ouverte pour toi quand tu veux. Have a good day :) .

Répondre

Current month ye@r day *