You got mail: You said change ?

Crédit Photo: Mehdi Achek Daoudi

Crédit Photo: Mehdi Achek Daoudi

Montréal, le 13 septembre 2013

Cher Louay,

Quelle date hein ? trop de 13 pour un seul vendredi, ça me fait penser que je devrai jouer à l’euro-million mais je crains qu’on ne soit déjà le 14 en Europe à cette heure-ci.

J’ai beaucoup réfléchis à ta dernière question, et enfin trouvé une « presque » honnête réponse, le « presque  » vient du fait qu’une réponse n’est que rarement à 100% honnête, non parce que le répondant est « malhonnête » mais parce que « souvent » on ne peut pas tout cerner, même dans nos réponses.

La réponse est OUI, oui je pense que je reviendrai au Maroc , quand ça changera … j’attend probablement que le travail soit fait par d’autres, c’est toujours plus facile que les autres bossent pour nous … plus facile, plus simple, mais beaucoup moins « épanouissant » , je crois que les plus grandes réussites de la vies sont celles à laquelles nous avons participé , les nôtres … pour celles des autres , elles sont belles à être raconter, mais non « vécues » elles n’auront jamais le même goût.

Tu me diras que c’est un choix lâche, celui de laisser les autres « changer », « travailler » et puis venir « vivre » la réussite , sans avoir jamais porté un changement, sans y avoir contribuer … et je te répondrai que tu as raison, mais la chose qui me manque ce n’est pas le courage, ce qui me manque c’est la foi …..

Et pour tout te dire aussi loin que je m’en rappelle , je n’ai jamais vraiment eu foi au changement dans notre beau pays , je sais qu’il y’a fort longtemps j’avais des rêves d’enfants, et que pour « some reason » ces rêves sont partis….et j’ai du prendre un avion avec eux.

Mais laisse moi expliquer « la foi du changement « qui me manque, je ne doute pas qu’on pourrai avancer économiquement, d’ailleurs depuis quelques années c’est bien le cas, mon manque de foi est dans le changement « social », et par social, je n’entend pas les actions que beaucoup de gens, dont toi sont entrain de mener, mais je parle de changement de mentalités.

Je suis une personne très pragmatique qui , il y’a quelques mois, suite à la perte d’une personne chère a commencé à réfléchir sérieusement à rentrer au Maroc, pour des raisons purement familiales, j’ai laissé l’idée germé dans ma tête, fait des allers-retours, , en ai parlé autour de moi , au peu de personnes avec qui je peux partager ce genre de grosses décisions, ensuite porté aux oreilles d’une grande amie en visite chez moi à Paris

Quand j’ai dis : Chérie, il y’a des chances que je rentre au Maroc. elle a eu une larme à l’oeil, et elle n’a pas la larme facile , ça je peux te le dire.

J’ai dis: « Mais t’inquiète pas pour moi, je trouverai des endroits où sortir, où m’épanouir »

Elle m’a dit; mais ce n’est pas ça le problème …. le problème n’est pas où sortir, ou avec qui, le problème est bien plus grave que ça

J’ai pris une gorgée de ma tisane et j’ai dis : « C’est quoi le problème alors? on voudra ma marier ( XPDTR, LOL MDR ) »

Elle n’a pas flanché à ma blague pourrie et a dit : « Laisse moi te raconter une histoire: Nous avons monté une association avec des amis, reconnue légalement et dont les locaux sont à Rabat, une fin d’après midi, on finit une réunion et on descend tous, une bonne dizaine de personnes pour rentrer chacun chez soi , quand le gardien de l’immeuble nous voit, et nous crie que si on ne se cassait pas fissa fissa il allait lâcher son chien , se joint à lui les voisins qui nous crient que nous sommes une bande de dépravés , hommes et femmes reunits dans une seule maison pour dieu sait ce qu’on fait de nos journées ! et qu’ils appelleront les flics ! Leila, je m’en fou d’avoir des endroits où sortir, quand j’ai envie de musées je fais le tour d’Europe , ce que je veux c’est pouvoir sortir et venir chez moi sans que quelqu’un me traite de « salope » alors que je mène un projet social! et ça on a beau nous voiler la face , ça ne changera pas ….  »

Et that was it, elle avait sorti le seul argument qui pouvait me faire faire marche arrière.

J’aime le Maroc, comme on aime un bout de soi même, je trouve que nous avons une culultre riche, intelligente, colorée , artistique …. ouzid ouzid, et j’aime souvent parler de « révolution culturelle » et retour à nos traditions, mais rien de ça ne se fera dans le pays du « koulchi sou9i » et quand on arrive aux « vrais choses » ce qu’on appelle « les choses sérieuses  » pour tout le monde c’est le « massou9ich » …

Changer une roue je sais faire, changer un cerveau ça je ne l’ai eu dans aucun manuel.

Bien à toi

Hugs bien frais de la belle Montréal

Leila

2 Comments

Répondre

Current month ye@r day *