Tilila Tfoulki bahra….

536012_326589860771559_616587244_n

Pour ce deuxiéme portrait de ces marocains qui m’inspirent j’ai choisi de vous parler d’une copine !

j’ai rencontré Tilila il y a 11 ans, sur les bancs du lycée les orangers à Rabat.

C’était un lycée de garçons, nous étions quelques heureuses élues à partager la classe avec ces messieurs … et elle faisait partie de la classe de ma petite soeur ..

Je l’ai revue ensuite à Settat, où j’ai vu débarquer une petite femme , cheveux frisés dans le vent, regard qui illumine son visage et un rire qui résonnait dans les recoins de l’école …

Ensuite nos chemins se sont séparés, j’ai fait ma vie à Paris, elle a choisi Montréal.

On s’est revu en mai dernier, pour un week-end à New York, elle a crié : « Oh my God Oh my god » , a sauté dans les airs, m’a prise dans les bras et a crié encore une fois: « men settat l new york, qui l’aurait cru, vient on se tag sur facebook… »

Aujourd’hui je vous parle d’elle, parce que de mon entourage proche, elle fait partie de ces gens qui m’inspirent,  qui m’inspirent l’energiie, la joie et la folie de vivre ..  971128_10153028902605377_1930416635_n

Elle a fait beaucoup de chemin, et a porté ses rêves et croyances jusqu’au Quebec, pour en faire des projets, et faire d’elle la femme qu’elle est aujourd’hui, une femme toujours en construction , mais indéfiniment brillante..

De première vue, c’est la fille folle des soirées, celle qui dansera jusqu’au bout de la nuit. Je me rappelle d’elle à New York, elle a fatigué tous les danseurs de la Taverna avant de crier à 5h du matin: et maintenant on va où???

De seconde vue elle est toujours , cette fille folle, boule d’énergie, qui porte l’étiquette de la nana qui s’en fou, et qui croque dans la vie

Et oui elle croque dans la vie, mais non elle ne s’en fou pas. Grâce à elle , j’ai appris à dire bonjour, au revoir, et je t’aime en amazigh, je sais que ce n’est rien, mais elle porte sa culture et ses racines, les fait découvrir et les fait aimer, et ça elle l’a tenu de son père qui a milité pour faire reconnaitre la langue amazigh comme une langue officielle au Maroc, elle porte un prénom amazigh, parle et écrit la langue et la chante !   »Agharass et touraret n tlili » en Amazigh, chanson coécrite avec son père, qui a fait le tour des congrès Amazigh et qui a été chanté par plusieurs participants dans les forums permanents des nations unies pour la défense des droits des peuples autochtones comme chant de paix à la clôture des sessions des forums permanents.

305015_10150796117225377_8051804_nEt elle ne chante pas qu’en amazigh, elle a ce timbre de voix, qui donne la chair de poule, et jongle entre Shakira et Adel avec une telle aisance  je me rappelle de cet ami de Montréal qui me racontait sa première rencontre avec elle, qui disait « j’étais assis à ce bar et j’entendais cette voix forte et touchante qui me transperçait, je me suis levé pour voir d’où ça venait, et me suis retrouvé devant ce petit bout de femme d’un mètre 40 … et me suis  demandé comment autant de force et de sensualité peuvent sortir d’un si petit  corps …. » Et moi je pense que l’énergie ce n’est pas du tout une question de gabarit je la vois courir des semis marathons, participer à des congrès de danse, voyager à travers le monde, et surtout soutenir des causes, marcher 30 km pour la levée des fonds pour la recherche contre le cancer du sein, lever des fonds pour rendre la musique classique accessible aux enfants en étant ambassadrice de l’OSM. Monter un projet à bras le corps avec 4 copines , pour aider les femmes du Nepal en commercialisant leurs produits au Quebec, afin qu’elles puissent garder leurs filles avec elles au lieu de s’en séparer par pauvreté… ou préparer sa participation au rallye roses des sables édition 2013 pour contribuer au développement humanitaire et sociale de plusieurs communautés sud marocaines…

Je  tenais à vous parler d’elle, parce que ça pouvait être très bien, une moi, ou une toi, une fille normale, d’une famille normale d’un pays « normal » qui est le Maroc une fille, encore jeune, qui a choisi de ne pas subir les choix que les autres auraient un jour faits pour elle, qui est partie, mais qui a emporté avec elle sa culture et la force que cette dernière lui procure !!   431480_326121017431912_316190504_n

On était à cette station de métro à Union square, un groupe joue la samba, elle m’a jetté son sac et s’est mise a danser et n’a pas tardé à se faire entouré d’une foule curieuse , et ça m’a fait penser à ces phrases qu’elle a dit dans ces moments ou la folie de vivre à laissé place à la raison et au calme ( entre deux cafés ) :   »Leila , Ma philosophie de la vie est assez simple : faire ce que j’aime et ce qui me passionne dans la vie,et j’en ai rien à faire de ce que les autres en penseront, on me dit souvent que je suis folle mais la folie ça a le goût du bon !

Trouver ma passion et l’exploiter c’est ce qui m’a rendu heureuse dans la vie,  Vivre mes passions à fond. La danse, le chant, l’implication sociale et culturel et récemment j’ai découvert la course  On continue a découvrir nos passions, surtout ne nous limitons pas, essayons de nouvelles choses, allons à l’aventure, testons, ne dit pas NON ( be a YES person) thats how all the  opportunities comes to you!  J’essaye de faire de mon mieux pour aider la société dans laquelle j’évolue à se porter mieux  par mon implication et le peu de bénévolat que je fais! mais si chacun mets-y du sien dans le domaine qui le passionne! On changera le monde! je pourrai tellement être une Michelle Obama dans la vie avec ce genre de discours moi!!  »

Tilila me transmet une énergie folle, et je suis persuadée qu’elle en a tellement qu’elle 484498_344704695614050_681789294_nen transmettra encore à plein de gens autour d’elle, pour très longtemps ..

Je la regarde grandir, s’épanouir et je me dis qu’il doit bien y avoir un secret dans un tajine amazigh mais ça elle ne me le donnera jamais …

Une marocaine ravie

PS1: Tilila cherche toujours de l’aide pour le Rallye roses des sables, si vous pouvez aider vous pouvez lui écrire sur tilila055@hotmail.com , en attendant , je vous laisse la découvrir en son et en image

PS2: Tilila tfoulki bahra  = Amazing Tilila

2 Comments

  • [...] Tilila m’avait dit: It’s all about the people . Et c’était plus une confirmation qu’une question, c’est comme si elle venait de se poser la question, et d’y répondre en même temps , et je suis assez d’accord avec elle , entourez vous, et entourez vous bien [...]

  • [...] sont apparemment les potes de tout Paris, et de Montréal, grand moment de solitude quand je dis à Tilila : « Quand tu seras à Paris je t’amènerais manger marocain sur le pouce », et qu’elle [...]

Répondre

Current month ye@r day *