The stripper, the crown and me

planete-terreur-un-film-grindhouse-grindhouse-planet-terror-2007-08-15-14-g

 

« Y a comme un goût d’alcool dans les locaux de police,
Y a comme un goût de peur chez les meufs de l’an deux-mille,
Y a comme un goût de beuh dans l’oxygène qu’on respire,

Me demande pas ce qui les pousse à te casser les couilles
J’suis pas les secours, j’suis qu’une petite qui se débrouille moi
J’suis qu’une boulette
Me demande pas si j’aime la vie, moi j’aime la rime
Et j’emmerde Marine juste parce que ça fait zizir »

C’était la pause Diam’s !

Je ne sais pas ce qui se passe mais je carbure au Diam’s.. promis demain je redeviens une princesse et on s’écoute Andy Williams ..

J’étais chez moi, tranquille, en pyjama 3 pièces robe, une clope au bec une tasse de thé vert à la main, j’écoutaisDiam’s Fayrouz, et je pensais est-ce que je dois regarder twilight 3 ou 4 au vrai sens de la vie..
Quand quelqu’un a sonné à ma porte !
Mais ce n’est pas de cette histoire que je veux parler aujourd’hui …peut-être demain…
Bon, ok je vous le dis maintenant
Quelqu’un c’était trompé d’appart voilà c’est tout..

Aujourd’hui, je vous raconte une histoire que j’ai promis de vous raconter il y’a de cela un mois (je tiens mes promesses, truc de fou, je change, on note, on apprécie, on m’envoi des kdo …)

New York, décembre 2012 (je sais vous me détestez mais si la vie était juste on serait toutes des Gisele Bundchen et on se taperait le black de Criminal minds, on s’en fou de son nom)

Mon pote me dit 2 semaines avant que je ne déboule, à New York: « Je t’emmène à un striptease «
Moi je lui dit: « TROP de la bombe je pourrai mettre des billets verts dans les slips des mecs ? »
Lui me dit: « Est ce que j’ai une tête d’aimer les bananes ? C’est un striptease de filles copine ! »
Moi je dit: “waaaw, so nice, yeaaaah let’s do it !”

Je déboule, soir S (comme jour J quoi), il me dit: Leïla time to go !
Moi je lui dis : bah en fait je suis pas sûr de vouloir voir des nanas que je connais pas à poile se frotter à ma jambe droite (ça aurait été la gauche pas de souci, ça aurai été des nanas que je connais pas de souci non plus j’ai grandi dans un Hammam la vision de seins en l’air et de « forets amazonienne » ne m’effraye pas mais là…)

Il me dit: viens si tu le sens pas une fois là-bas , on voit les filles, on dit hello et on cassosse voir un film de princesse , ok? »
Moi j’ai pas de personnalité je le suis …

On arrive

Je suis gênée
Je vois des seins partout
Des mecs aux regards « bandeux » partout
Il y’a pas de nanas
Enfin, les stripteaseuses et moi…
On m’aurait fastoch confondu avec elles d’ailleurs, ma robe était trop courte ( pause publicitaire, les robes ASOS sont trop courtes les meufs)
Une stripteaseuse aussi bien foutue que moi dans mes rêves les plus fous, quand je ferai des abdo tous les matin à 7h juste avant mon heure de Yoga et salut du soleil..Vient nous voir, me dit; « oh yeah tu es la copine de Paris ? »
Moi je dis: « oh yeah je peux toucher tes seins ? on dirait des vrais. » Non je l’ai pas dit mais je l’ai grave pensé !
on papote avec Samantha (nom de code of course, son vrai prénom c’est Jamila , non je rigole, bref on s’en fou ), on devient copine
Du coup elle me dit: « I like you, je veux te faire un lap dance »
Mon poto me dit: « vas y, ça lui fera plaisir »
Moi je pense c’est quoi ce délire de faire plaisir à une stripteaseuse en touchant ses seins ? (mais en fait t’as pas le droit de toucher à ses seins, mais ça c’est une autre histoire)
Donc Samantha m’emmène dans un endroit au coin, et me fait la dance du nue (pas mal hein comme expression, je viens de l’inventer
Tout est sensuel, moi je me sens rougir
Je me sens mourir
Je n’aime pas les femmes, j’aime les hommes moi…
J’ai envie de courir
Mais bizarrement je ne le fais pas
J’ai envie de crier wa mama je veux rentrer à la maison
Et bizarrement je ne le fais pas
Ce que je fais c’est que je prends Sam dans mes bras
Et bizarrement elle me rend mon câlin (alors qu’elle n’a pas le droit qu’on se le dise)
Et je me retrouve, dans un striptease, du west village, à Manhattan , 3h du matin à donner des conseils de vie, à une fille à moitié à poile qui me fait une danse de nue qui coute plus que mon salaire horaire !
Et je lui dis (sortez vos feuilles, prenez des notes, ou copier coller, ce qui suit est du pur génie) : Sam, arrête de faire ça ! Tu es une reine, comporte toi en reine, put your invisible crown, be a queen ! »
Elle me dit: Oh you’re a queen toooooo
Non les mecs désolée on ne s’est pas embrassé ! Ou en tout cas je m’en souviens pas

Je lui ai donné des conseils, lui ai dit à quel point son corps et puis son âme sont précieux, qu’il ne faut pas se dévoiler comme ça à des hommes pour de l’argent
On a finit dans un café à 5h du matin, à parler sein et à planifier Paris
elle m’a fait un gros câlin (non toujours pas de pelle)

Je suis rentrée chez moi
Fière d’avoir changé la vie d’une femme …

Je rejoins des amis pour diner le lendemain
Moi toujours fier d’avoir changer la life de Sam
Mon poto balance tout fière: « Hier Leïla a eu droit à son premier lap dance »
Moi je dis: « bah oui groooos » ( diams sort de ce corps)
Lui il dit: « et devinez ce qu’elle a fait avec la danseuse ? »
Les 3 potes tous en cœur : « Elle a finit par faire comme tout homme bourré à 3h du matin dans un striptease, elle lui a donné des conseils de vie ! »
Moi offensée comme un DSK à qui on a dit; mec t’as besoin de la pilule bleu, je dis : vous ne comprenez pas, vous américains, libertins, vous ne comprenez pas qu’une femme c’est une reine et qu’elle doit porter sa couronne invisible !
Un pote me dit: Honey, elle n’est pas invisible sa couronne à la Samantha, elle roule en couronne visible, elle roule en Ferrari California couleur rouge Pigalle, et moi je roule en métro, et je suis TRADER !

Morale de l’histoire: Si mon hammam à Rabat était un striptease on serait tous des reines les meufs !

Une marocaine sans couronne

 

PS: qui m’aime vote, pour me flater quoi , et je peux aussi vous filer le numero de Sam ;) le lien est celui là link

Soyez le premier à laisser un commentaire

Current month ye@r day *