The other side

cheveux-longs

Depuis que je suis devenue une grande fille ( lol)

Que j’ai mon appartement et que ma mère a perdu le contrôle,

S’est engagé un sérieux bras de fer entre nous deux…

Elle veut me prouver que je suis toujours sa petite fille et qu’elle a son mot à dire

Et je veux lui montrer que je suis une grande fille, indépendante, et à force de regarder Gossip Girl moi aussi je veux gérer ma life parce que vois tu c’est MA life (qui a dit qu’on ne peut pas avoir des crises d’ado à 26 ans ??)

C’est comme ça que durant 2 bonnes années chacune essayait de prouver son point, moi par le fait de passer TOUTES mes vacances ailleurs qu’à la maison, et elle par une arrivée à Paris aussi souvent qu’elle pouvait….

Elle a voulu jeter mon fauteuil club payé un bras dans une super brocante sous prétexte qu’il a « l’air trop vieux, trop crade, tu l’as pris dans la rue ? » j’ai dis non maman, on appelle ça de la déco …elle s’est vexée… m’a proposé un salon marocain comme cadeau

J’ai dis OK à condition de choisir le motif, j’ai envoyé des photos, précisé le tissu, pas de motifs maman juste un noir et rouge strict

Elle m’a envoyé le salon

Noir et rouge avec des fleurs .. mais maman ce n’est pas comme la photo..

Oui mais c’est comme le salon de ta tante halima..

Depuis…

Son salon marocain cohabite avec mon fauteuil club vintage

Et je me suis dis si ces deux là cohabitent bien ensemble

Pourquoi je ne cohabiterai pas avec ma petite maman..

C’est comme ça qu’à chaque fois que je rentre à Rabat je l’accompagne à ses sorties sociales, et elle me laisse sa voiture pour rentrer tard…

Et quand elle ne me pose pas de questions quand je rentre tard, ou qu’elle va jusqu’à me dire : « tu ne sors pas ce soir ? aller vas y reste pas collée devant la télé.. »

Moi aussi je fais des gestes de bonne volonté et lui dis : la fille de tata Malika a bien accouché ? tu ne veux pas qu’on aille la voir ensemble ?

Et c’est comme ça que je me suis retrouvé, un mercredi après midi, chez tata Malika qui héberge sa fille et le mari de celle-ci pour une durée indéterminée vu que sa fille vient de mettre au monde le plus beau bébé du monde (ça n’engage que la grand mère .. moi je ne me prononce pas.. mais je peux vous dire que tout les bébés ne sont pas FORCEMENT beaux.. POINT..)

 

Tata Malika m’a demandé si j’aimais la France ( si j’y suis depuis 5 ans c’est qu’il y’a bien une raison non ?? ) si je ne comptais pas rentrer ( et de quoi je me mêle tata… non je n’ai pas dis ça) dans des rencontres comme ça je ponctue mes phrases de « nchaalah », « lifiha lkhir » et bien sûr le fameux « amiiiine » parce qu’un groupe de femmes réunies dans un salon marocain avec un plateau de gâteaux et une bonne théière finissent toujours par te dire : « Que dieu te donne un bon mari » avec ce regard triste et cette compassion qui veut dire : ma fille tant que t’as pas couché tu ne sais pas ce que tu rates..( parce que vous croyez qu’on nous saoule pour le mariage pour une autre raison ? un sujet à débattre later)

Et la fille de tata Malika est venue nous voir avec son bébé, il était 16h de l’après midi mais elle venait de se réveiller.. Très fatiguée, très en pyjama, parce que vois tu Leila donner la vie c’est tellement dur…

S’est engagé alors un autre bras de fer

Nora devait me prouver qu’elle était heureuse de sa vie … chez sa mère, avec son mari.. me parlait des joies de la maternité, des bonheurs d’être en couple, de la souffrance de l’accouchement qui a fait d’elle une femme une vraie…

Et moi je lui montrais une fille bronzée, qui sillonne le monde sans attache, et qui refuse surtout de vivre chez sa mère..

Et ce que je voyais de Nora c’est une jeune de 26 ans à qui la maternité a donné 15kilos, qui ne prend plus de douche parce que sa fille de 10jours passe déjà avant tout et dont le mari n’a aucun problème à vivre chez ses beaux parents..

Et ce qu’elle voyait en moi c’est une fille de 26ans qui refuse de grandir, qui a peur de faire des enfants, et qui ne se protège pas du soleil…

Au fond chacune de nous voulait prouver à l’autre qu’elle a fait le bon choix…

Au fond chacune de nous voulait SE prouver qu’elle a fait le bon choix..

La fille bronzée est quelque part au fond de Nora la maman…

Et la maman poule est quelque part… heuuuu Non même pas…

Parce que j’ai choisis ma vie.. et j’ai mixé fauteuil club et « sedari » .. ça a donné un beau mélange.. que je ne regrette pas..

Et se sont bien nos choix avec lesquels ont vit tous les jours qui nous définissent…

Tant que Nora est heureuse qu’est ce qu’elle a faire de mon avis ?

Tant que je suis heureuse qu’est ce que ça peut me faire le regard de l’autre…

Encore faut il ne jamais se projeter dans la vie de l’autre, parce que, comme le dise les anglais : « It’s always rosier on the other side »

Is it ?

 

Une marocaine pensive..

 

Soyez le premier à laisser un commentaire

Current month ye@r day *