Telle est l’âme de ses poèmes…

sparrekJ’ai longtemps hésité avant de vous parler d’elle, preuve que ce blog commence à devenir « trop réfléchis » et je n’aime pas ça …

J’en ai parlé à un pote, au nom à deux particules, j’ai du mal avec les fassis mais lui il aime « lhemdawiya » donc je lui pardonne sa maman qui me demande à chaque fois de lui « rappeler » mon nom de famille, non Tata toujours pas Benchekroun !

-          Leila tu ne peux pas mettre cette dame dans la catégorie « femmes inspirantes » voyons … n’oublie pas que les gens qui te lisent peuvent se laisser influencer par toi et penseront qu’une fille de joie ‘peut’ être inspirante..

-          Tu veux dire qu’à cause de moi des jeunes filles vont se prostituer parce que j’ai mis une fille de joie dans la catégorie femmes inspirantes ? ( ????!!!!)

Il a tiré une énième taffe de sa cigarette pas électronique et m’a dit de sa voix désespérée : – Mais ça va les chevilles là ? Non tu n’es pas encore Oprah Winfrey mon chou.

Mes potes aiment me donner des claques comme ça, gratos,  genre reviens sur terre, je croise les bras : – Mais tu as dis que….

-          Je n’ai rien dis de tel voyons ! ce que j’ai dis c’est que les femmes inspirantes de l’histoire du Maroc sont Khnata Bent Bekare, Malika El Fassi, Nawal El Moutawakil, Touria Chaoui, Fatema El fihrya , Zaynab Nefzaouiya… des femmes brillantes quoi ! qui ont fait quelque chose pour la patrie … A la rigueur ta Kherboucha mais vite fait !

-          Parce qu’elle ne vient pas de Fès c’est ça ? toute façon tu es socialement raciste, toute façon je suis ton amie pour respecter ton quota de « 3roubi » , toute façon ta mère aurai aimé que je sois Benchekroun comme Ghitta

Le débat a déraillé, j’avais envie de fumer, il m’a offert un Soléro , ça allait mieux

J’ai appelé mon éditeur (ma sœur, grâce à qui vous êtes passé à côté de plein de chefs-d’œuvre sur ce blog parce qu’elle a mis son véto)

-          Pourquoi tu n’écrirai pas sur elle ? Parce que ça pose un problème à monsieur «Altli mama » ? Comment tu penses que Coco Chanel a commencé ? En construisant des églises à Saint Germain ?

Elle a marqué un point !

Et voilà comment j’ai décidé aujourd’hui de vous parler de Mririda Nait Atiq ( vite fait parce que j’ai une vie) , grande poétesse amazigh laissée dans les oubliettes de l’histoire du Maroc !

On sait très peu de chose sur sa « biographie » et pour tout vous dire je ne pense pas que ça soit bien grave, ce que moi j’ai retenu du travail de cette femme, c’est la merveille et la justesse de ses mots, des poèmes qui « décrivent » une société pas très éloignée de la notre d’ailleurs….  Des poèmes qui passent d’amour, à souffrance ( si les deux sont séparés !).

Et ce que je retiens au-delà des poèmes, c’est ce qui suit : Cette femme, (apparemment pas d’une beauté légendaire, voir par belle du tout) , née  dans une vallée du haut atlas, donc en plein cœur amazigh, lourd en tradition ,mariée jeune , ensuite  répudiée, a décidé de quitter sa vallée, de descendre dans le souk d’Azilal et de devenir une  poétesse !  elle passait de souk en souk, et  À la tombée de la nuit, elle se revêtait de drap fin et de brocart, de parfum au jasmin et de toute la flamme de son lyrisme, et elle recevait des « amants » qu’elle « choisissait » , ce qui lui a valu le titre de « Tandamt », la poétesse qui choisit ses amants (rien que ça !) ! 

Dans ses poèmes, elle parle de spiritualité, de religion, d’amour (souvent interdit ),  elle aborde le sexe d’une manière crue et élégante ,  elle parle d’avortement, elle décrit une société de la médisance , des mariages de « familles » , du  « que dira t’en » , un Maroc du haut atlas pendant la guerre pas très éloigné du Maroc d’aujourd’hui,

Mririda m’inspire la force des femmes ( de chez nous dans ce cas) , des femmes qui font des choix et qui les assument, et comme quoi, décider de sa vie et surtout ASSUMER ses choix n’a rien à voir avec une éducation ou pas! Elle a dit non au conformisme, dans une société qui te dit: Ne sort du groupe que le diable ! , et elle n’a pas décidé de se « cacher » …. et on peut deviner que ce n’était pas chose facile d’être une femme poétesse de culture orale dans le haut atlas, fille de joie ! Sauf que le « qu’en dira t en? » elle n’en avait que faire !

Lire ses poèmes, m’a donné envie d’apprendre tachelhite et de sillonner les vallées de l’atlas à écouter les contes amazigh comme je  bois le thé , à petites gorgées (Tagmimt s’tagmimt), pour en apprécier tout l’arôme !

Pour résumer (parce que j’ai piscine et aussi pour expliquer à mon pote fassi) , ladies , faites vos choix, ensuite assumez les ( ou assumez les en même temps à vous de voir) , parce que votre vie ne doit tout de même pas être aussi dur qu’une Tandament dans un souk d’Azilal !

Une marocaine inspirée !

PS : Un petit français ( ça va ce n’est pas raciste c’est juste mignon ) , René Euloge est tombé sur Mririda au souk d’Azilal, a appris tachelhite pour comprendre ses poèmes et  les a tous rassemblé dans un recueil : Les Chants de la Tassaoute , Editions Belviski ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9 Comments

  • Répondre avril 22, 2014

    zineb tazi lahlou

    Bonjour LALA il y a un moment que je lis tes articles … Super c’est pas mal mais des fois tu parles pour parler tu écris pour écrire !!! Je reprends un passage de ton texte sur les femmes influentes

    - Je n’ai rien dis de tel voyons ! ce que j’ai dis c’est que les femmes inspirantes de l’histoire du Maroc sont Khnata Bent Bekare, Malika El Fassi, Nawal El Moutawakil, Touria Chaoui, Fatema El fihrya , Zaynab Nefzaouiya… des femmes brillantes quoi ! Qui ont fait quelque chose pour la patrie … A la rigueur ta Kherboucha mais vite fait !

    - Parce qu’elle ne vient pas de Fès c’est ça ?

    euuuhhhh excuse moi mais … d’ou t’as vu que les noms des femmes citées par ton POTE son des FASSI ???!!!

    Faut arrêter avec ces conneries !! Il est clair que les noms aident à ouvrir plusieurs portes dans ce bled mais se n’est pas pour autant qu’on va créer une frénésie contre ce peuple !!! Ne penses tu pas qu’on a assez de problèmes dans notre pays pour s’en créer d’autres ??? Tu cherches quoi ??? Qu’on fasse des clans ?? Ou qu’on créer un mouvement ana MACHI FASSI OUBIKHER !!! Non mais sérieux !!
    On a tous ou presque étudier a l’étranger venu avec idées nouvelles avec de la passion pour notre pays avec des envies de faire évoluer les choses et devenir plus ou moins acteur de changement mais c’est passsssssssss comme ca qu’on risque d’y arriver !! Revois si je peu me permettre ta façon de vouloir te faire un chemin dans ce pays
    Il n y a ni Fassi ni 3ROBI ni CHELH ni TALE3BA il y a juste des MAROCAINS !!! FIN

    • Répondre avril 22, 2014

      Leila

      Bonjour Zineb ,

      Merci pour ce coup de gueule ! ça sert à ça aussi un blog :)
      Alors si je répond point par point :
      Sur le premier point ,vous avez 100% raison, j’écris pour écrire, je parle pour parler, d’où le nom de ce blog , « mes états d’âme »
      Pour ma réponse à mon pote , je parlais de Kherboucha , qui n’est pas une Fassi, mais de la région de Doukala Abda … pour les autres effectivement, TOUTES ne sont pas de Fès mais la majorité l’est: Touria Chaoui, Fatema EL Fihri qui a tout de même construit la mosquée el-Qaraouiyyîn, Zaynab Nafzaouia reine de marrakech est d’origine Fassi ( mais je ne suis pas certaine de cette info je vous laisserai vérifier) , et enfin Khnata bent bekarre est d’origine sehraoui , donc deux femmes sur les 6 ne sont effectivement pas de Fès , les autres si.
      Pour répondre à votre question de : Je cherche quoi? honnêtement je cherchais surtout à parler de Mririda et à titiller mon pote, qui d’ailleurs ne s’est pas vexé parce qu’il sait que c’est vrai, et je ne cherche surement pas à créer des clans, parce que les clans existent déjà, et si vous ne les « voyez » pas c’est que vous avez beaucoup de chance.
      J’éspere avoir répondu à vos questions , je suis prête à débattre de n’importe quel autre point , le but ici n’est pas « d’inventer » ce qui n’existe pas , ni à créer un mouvement « machi fassi oubikhir » parce que je n’en vois d’ailleurs pas l’utilité.

    • Répondre mai 1, 2014

      ANELKA KHYAR Zineb

      Il me semble que le Maroc n’a pas attendu son discours pour subir le clivage social dont il a toujours souffert…

  • Répondre avril 23, 2014

    Une Marocaine tout court

    Je pense qu’on s’éloigne du sujet essentiel de ce poste qui est tout simplement mettre la lumière et apprécier une partie de notre culture qui est Amazigh, arabe fassi 3roubi etc.. à la fois!

    Ceci dit et SANS AUCUN COMPLOT DE CLIVAGE et je vis au Maroc by the way le clivage est plus important chez les Fassis que chez les autres! personnellement à plusieurs reprise on m’a demandé mon nom de famille avant de savoir si on peut discuter avec moi ou pas… Ceci dit c’est pas pour autant que j’ai généralisé!!!
    Ciao!

  • Répondre mai 1, 2014

    ANELKA KHYAR Zineb

    Top!!! Ma3lékch vraiment, parfois il faut savoir dire bravo à ceux qui le méritent, belle initiative que de coucher ses « états d’âme » et surtout de cette façon. Surtout n’arrête jamais

  • Répondre mai 5, 2014

    Rima

    Y en a qui auraient besoin de fumer un petit pétard de temps à autre…Wouah! La susceptibilité ! Vous savez quoi? On est tous marocains et musulmans et basta! Ne dit-on pas  » la far9a bayna 3arabi wa la a3jamiy wala abyad wala aswad illa bi ta9wa » ? Est-ce que nos origines font de nous de meilleures personnes? NON! Ceux d’ailleurs qui sont fier de leur origines si  » ancestrales » et bourgeoises devraient peut-être prendre le temps d’y réfléchir à deux fois…je fais allusion à l’esclavage. Les familles d’origines arabo-andalouses (majoritairement) avaient souvent l’habitude d’avoir des domestiques noires (Dada), c’était monnaie courante à l’époque. Je ne crois pas qu’une telle chose pousserait quelqu’un à se vanter de ses origines, sachant que ca se pratiquait jusqu’en 1920.  » Ana weld l3abd ou lkhadem » à traduire  » Je suis d’origine noble et je m’en vante ».
    On est tous marocains, alors pourquoi chercher à croire qu’on est supérieur à quelqu’un juste parce qu’on vient de tel coin? Tes origines ne sont pas meilleures, tes origines sont une fatalité géographique et temporelle. Point. C’est nos actions, notre labeur, ce qu’on a bâti qui devrait être pris en compte, non pas un nom, des traits physiques particuliers.
    Mais j’ai une question, je ne sais pas si c’est moi qui vit dans une autre dimension, mais j’ai l’impression que le Maroc actuel s’en fout un peu de ton nom, c’est la couleur de ton fric qui peut t’ouvrir une porte non?

  • TOP rien à dire :)

  • Tbarkelah 3lik, z3amti fi had l’article

  • je suis fière d’être un Marocain, soit étudiant à l’étranger soit vivant au Maroc, je suis et je reste toujours un Marocain, et si on a des idées à faire exploiter, on se focalise toujours sur notre pays pour le développement et pour aider nos frères et soeurs

Répondre

Current month ye@r day *