Some Kind of Magic

envol

« Single » c’était toujours le terme pour désigner une personne dont personne ne veut…
Aujourd’hui ça veut dire: « je prends mon temps, je cherche quelqu’un qui me correspond au mieux… Je flâne, j’ai le choix et je choisis de profiter de mon célibat en attendant le bon… »
Et moi j’en ai ras le bol d’avoir le choix de flâner, chercher le bon…
Je sors avec des mecs depuis l’âge de 16 ans (qui a dit salope???) il est où le bon? Qu’est ce qu’il fout? Son cheval blanc est tombé en panne d’essence???
Une fois que tu sors d’une rupture, que tu es une personne normalement constituée et que tu donnes le temps au temps et que tu te donnes surtout le temps d’apprendre que ce que tu as vécu n’est pas un échec amoureux, mais juste un coup foireux du destin, te voilà fin prête à hit the road again!!
MAIS
Tu habites une grande ville, t’as un travail très prenant qui te lève à 7h30, et te lâche à 21h… tu as juste le temps de rejoindre des potes pour garder un semblant de vie sociale, que tu n’écoutes qu’à moitié parce que tu rêves de rejoindre ton amoureux « l’oreiller »… tu regardes Gossip girl mardi avant de dormir, how I met your mother, the vampire diaries vendredi soir (faudra qu’on parle un jour de Stefan tiens)…
Donc pas le temps de chercher un mec, et surtout pas l’envie de s’inscrire sur maktoub.fr rencontres entre musulmans exigeants.. Non je confonds avec attractive world rencontre entre célibataires exigeants…
Mais tu sais, tu sais que tu es à ce stade de ta vie où tu es ready… vous voyez ce que je veux dire? Ou peut être que c’est juste le retour du froid qui fait ça… et l’envie de se blottir dans les bras de quelqu’un pour regarder « Brigdet Jones l’âge de raison »…
Et j’ai eu cette discussion avec plein de mes copines célibataires, ma sœur très pragmatique m’a dit: « toutes les filles ne sont pas destinées à vivre a fairytail… il y’a des filles qui rencontrent un homme, il correspond un minimum au critère de respect surtout et elles disent OK… faut arrêter de chercher les sparkles dans une relation, les papillons au ventre et le baratin, à la fin de la journée tu t’en fous d’avoir des papillons dans le ventre tu veux rentrer retrouver juste quelqu’un qui t’attend »..

Une autre copine célibataire non endurcie m’a murmuré entre deux gorgées de rosé: « chérie, c’est nous qui avions raison! On a raison de pas dire oui à tout et n’importe qui! On a raison d’y croire, et on a raison de savoir qu’on vaut très bien ce qu’on cherche… »
Et moi des soirs quand il fait nuit noir, que je pédale sur mon petit vélo et que j’écoute Kina Grannis « the one you say goodnight to » , je me pose souvent cette question: sommes nous trop exigeantes avec des cahiers de charge idiots? Doit-on settle down pour moins que nos rêves? Aussi bien dans une relation que dans un job que dans notre vie de tous les jours? Est-ce que les filles sont devenues trop rêveuses et les hommes trop terre à terre? Les filles font la queue pour voir « twilight » et les hommes se pressent devant destination finale….
A quel moment on arrive au « compromis »..?
Et si c’était ma sœur qui avait raison? Que nous avons été conditionnées pour croire à des contes de fée, que notre homme idéal est un marc darcy alors que marc darcy n’est qu’un personnage de fiction ??
C’est dans ces moments de doute, que je regarde les vidéos du mariage d’une copine, et je repasse cette phrase de la sœur qui racontait la rencontre de son frère avec sa femme: « … et un jour j’ai reçu une photo dans ma boite mail, je t’ai écrit : hmm, regard espiègle, jolie, l’air méditerranéen, celle là tu la gardes… et tu m’as répondu, je ferai tout pour… »
Je continues à croire que chaque fille a le droit à son conte de fée, c’est quand on arrête de croire qu’on le mérite qu’il n’a plus lieu d’être..

Une marocaine trop prise pour vous raconter plus d’histoires :)

Soyez le premier à laisser un commentaire

Current month ye@r day *