Shame me… if you can

Illustration Garance Dore

Illustration Garance Dore

 

 

- Leila ?

Sa voix me réveille de mon semi sommeil volé entre le rayon frais et le rayon des lessives ! Je me retourne , elle est là, belle comme un cœur , dans son tailleur saint Laurent taille S elle me dévisage sans gêne , probablement que mon jogging sur des UGGs ne fittait pas trop dans ce petit Monop de parisien huppés
- Mais c’est bien toi ???? Je t’ai à peine reconnu !

C’est peut être mes cheveux en bataille , mes cernes noirs que mes lunettes ne cachent pas trop ou ce sont peut-être les 15kilos que je traîne encore …. mais mon humour était toujours là, si elle n’osait pas dire les choses par « politesse » moi je viens du pays des sans gènes et mes UGGs  sur un jogging XL j’assume
- C’est peut-être parce que je n’ai pas mis de rouge à lèvres c’est pour ça poulette ?
- Hhhh , sûrement !! Mais qu’est-ce que tu fais ici ? Je pensais que tu été entrain de sauver l’économie marocaine !

Elle n’a pas terminé sa phrase mais son regard disait : au lieu de ça te voilà ici  , dans des UGGS un jeudi soir et je doute que tu te sois laver les cheveux depuis jeudi dernier …

Je n’ai pas eu le temps de répondre qu’elle se lançait déjà dans un monologue
- J’ai appris que tu as eu un bébé il y’a plusieuuuuuurs mois ( regard qui dit et je vois que tes kilos sont toujours là!!!) , mais du coup tu fais quoi de tes jours? Ne me dit pas que tu es devenue femme au foyer !!! (fou rire , mouvement de cheveux en arrière )
Amélie est mon ancienne chef , enfin ma toute première chef , il y’a un an elle m’a proposée de rejoindre son équipe et de gérer une grande partie du marché européen , à l’époque elle m’avait dit : « On m’a dit que tu comptais faire une pause mais des gens comme toi et moi ne prennent pas de pauses! On a besoin de longues journées de boulot , on a besoin de relever de gros challenges au quotidien pour nous sentir bien !  »

Amélie pensait me connaître très bien et du coup Amélie me jugeait grave dans ce Monop de parisiens huppés , elle jugeait que visiblement je devais être en dépression chronique pour traîner en jogging ,  »les cheveux crado et les mains non manucurées!
Et Amélie a disparu comme elle est apparue, en me glissant sa carte de visite où son nom apparaissait  en vernis sélectif , et dans un sourire poli , qui me laissait lire la déception qu’elle ressentait à me voir ainsi… un jeudi soir dans ce Monop de parisiens huppés..
Et on a beau assumer ses UGGS sur son jogging il y’a des gens et des attitudes qui nous atteignent malgré nous , c’est comme ça que je me suis retrouvée à déambuler un long moment entre les rayons , ma boîte de petit lu à la main , c’était ça mon « ME TIME » que Amélie venait de gâcher !!
Et les questions ont inondé mon cerveau : et si j’avais pris les mauvaises décisions ? Et si j’ai raté ma carrière ? Et si c’était trop tard ? Mais qu’est-ce que je fais à mon âge à me chercher encore ? Et puis c’est vrai que j’ai accouché il y’a 5 mois pourquoi les kilos sont toujours là?? Amélie n’est pas la seule à me juger … et s’ils avaient tous raison’? Je doutais pour la première fois , ou pour la première fois j’acceptais de me l’avouer, cette rencontre m’a renvoyé vers qui j’étais , et j’aimais qui j’étais , jeune , active , au bon poste , bonne situation , libre de voyager … et aujourd’hui ma vie tourne autour de mon bébé … et si j’avais tort ?? Cette torture mentale a duré tout le long du trajet jusqu’à la maison’, je caressais encore le vernis de la carte d’Amélie dans ma poche quand j’ai ouvert la porte de mon appartement…
Il était là , sur son transat , il m’a vu , et il m’a donné un grand sourire de sa belle bouche sans dents et ses yeux brillaient et j’ai laissé la carte glisser de ma main …. j’avais eu mes réponses … j’étais là où il fallait que je sois et c’est tout ce que j’avais besoin de savoir pour le moment….cette rencontre , ces questionnements, ces doutes m’ont permis de réaliser qu’il était peut être « sain » de se remettre en question , mais parfois on n’a pas de réponses précises , il y’a des choses qu’on ressent , on sait simplement  ce qu’il y’a de « juste » et de  » bon ‘’ à faire on le sait dans nos tripes … et c’est tout ce qu’on a besoin de savoir…
ça m’a fait réaliser que les gens manquent de gentillesse et de bienveillance et ça m’a fait penser que les femmes sont les premières ennemies des autres femmes quand on a plutôt besoin de se serrer les coudes… dans notre quête de la liberté , dans notre recherche de la femme parfaitement libérée nous avons oublié que la liberté c’est aussi et surtout faire le choix qui nous convient et ne pas être jugée pour cela par nos semblables …
j’ai mis la carte sur ma carte de chevet pour me souvenir à chaque fois que je la regarde de ce que ça fait d’être jugée , et surtout ce que fait quand quelqu’un « shames you » et je me promets à chaque fois que mes yeux tombent dessus de ne jamais faire ça à une autre femme .
Une marocaine pensive

Soyez le premier à laisser un commentaire

Current month ye@r day *