Seeking peace….

bear

J’ai connu une fille , il y’a bien plusieurs années de cela quand je vivais au Maroc (la nana qui fait genre  » owéé ça fait 10 ans que je vie à L.A….) ..

 

C’était une fille chouette, le genre de personne dont on dit, « c’est une chic fille »

Le genre qui t’écoute, qui ne te juge jamais, qui sourit à tout le monde, qui se rappelle du nom de tout le monde , l’air de ne faire aucun effort de mémorisation.. très liée à Dieu et à la religion

 

On n’essaie pas de la mettre dans une catégorie, elle était juste « parfaitement parfaite » rien de ce qui émanait d’elle ne semblait faux…et Dieu sait que des gens comme ça, on n’en voit pas à tout les coins de rue… les gens sont tellement faux… et on devient tellement sceptique, tellement méfiant qu’on regarde tout le temps les gens comme si on vérifié l’authenticité d’un Chanel..

 

Je me suis toujours demandée d’où lui venait cette sérénité, parce que c’est bien de sérénité qu’on parle là… moi la fille toujours perdue , toujours indécise, toujours méfiante , ne comprenait pas qu’on puisse être aussi serein, aussi calme, aussi sûr de ses choix , du coup un jour je lui ai posé la question, je lui ai demandé le secret, le secret de cette « paix ».. qui me manquait et qui me manque toujours d’ailleurs…

 

Et là elle m’a raconté son histoire…

 

Elle vient d’une famille de convertis à l’Islam, sa mère est voilée, sa grande sœur est voilée, et se voiler à 18 ans était un peu sa destinée…. sauf qu’à 18 ans , elle s’est retrouvée entourée de ces potes du lycée français de Fès, la fête, les virées shopping, les virées week end… , et se retourner vers Dieu n’était pas dans les plans…ça l’intéressait pas et ça ne l’a « branchait » surtout pas …

 

Sa mère a essayé de la convaincre, sans y mettre la pression, son père a dit: tu choisis ton chemin… et elle a choisis… fête, liberté, sorties, pour elle , elle avait juste choisis la VIE, et elle comptait bien goûter chaque petite bouchée bien au delà de la satiété…

 

Et son entourage a arrêté d’essayer de la convaincre, les copines de sa mère ont cessé de venir à la maison pour la tirer vers « leur » droit chemin, sa mère a arrêter d’aborder le sujet, Dieu a cessé de lui envoyer des signes.. ou du moins, elle a décidé de ne plus les voir…

 

Jusqu’au jour, où elle s’est retrouvé la tête à l’envers, coincée dans une voiture retournée sur la route d’Ifrane.. à ce moment elle n’a pas pensé à la mort, ni a remis en cause son train de vie, elle a juste pensé que si elle restait là, si son sang coulait jusqu’à la dernière goutte ça serait triste.. parce que sa vie serait finie .. sans qu’elle aie vraiment goûter à la paix…

et à l’hopital elle n’a pas fait un pacte avec  Dieu du genre : si je ne meurs pas je te chercherai et je rejoindrai ton chemin… elle a juste pensé : et si c’était le dernier signe qu’il m’envoie? et si après ça, j’arrête de voir ces signes? ou s’il arrête tout simplement de m’en envoyer? et c’est cette inquiétude qui a fait d’elle ce qu’elle est aujourd’hui.. une femme en paix…

Je n’écris pas pour vous dire, mesdames portez le voile, qui suis-je pour dicter cela… j’écris parce qu’aujourd’hui moi aussi j’ ai peur, peur de ne plus voir les signes… ou de ne plus savoir les interpréter..

Je me demande , à quel moment on cesse d’avoir les signes qui nous mènent vers notre paix? à quel moment on cesse de chercher et on se perd? combien de temps ça dure? et qu’est ce qui arrive si on laisse passer le dernier signe sans agir?

Il y’en a qui trouvent leur paix dans une prière, d’autres dans un voyage au bout du monde, ceux qui la trouvent en écrivant, d’autres le temps d’une chanson, le temps d’un baiser… et y’a  qui la trouvent pour la vie..

Mais les plus nombreux sont ceux qui la cherchent encore, et ce qui les fait tenir c’est l’espoir de la rencontrer au coin de la rue….

L’attente peut être lente, les signes peuvent se faire rare, mais l’essentiel c’est de continuer à la chercher, parce qu’elle doit bien nous attendre quelque part, il suffit d’ouvrir les yeux et de suivre les signes… encore faut il les voir…

Une marocaine optimiste…

1 Comment

  • Répondre août 6, 2014

    SOUR

    J’aime bien !!

Répondre

Current month ye@r day *