« Salaudphile »

27842-Ryan-Gosling
 Nombreux sont ceux qui pensent que je suis un salaud y compris parmi mes amis les plus proches, certains pensent que je suis un looser dans les histoires de coeur. Les plus diplomates de mes amis me disent que je ne sais pas ce que je veux, ou encore le « je n’arrive jamais à te comprendre » mais ma préférée reste « T’es vraiment bizarre comme mec » qui affiche toujours sur mes lèvres le même sourire sincère.

 

Ma soeur pense que je suis l’homme parfait et qu’aucune fille sur cette terre ne me mérite, le problème c’est qu’elle le pense vraiment. Au moins je sais qu’en cas de problème avec la justice (llah yehfed), je pourrais désigner ma soeur comme témoin.

 

Ma mère pense que je dois avoir un problème et que je ne suis pas attiré par les femmes. Elle a fini par demander à mon frère si je fréquentais des filles. J’avais envie de lui dire « demande au voisin du premier, il te dira le nombre de fois où il m’a coincé avec des filles dans les escaliers de secours ou dans le garage ». je vous rassure tout de suite, je n’ai rien dit de tout cela, elle ne m’aurait pas cru de toute façon.

 

Moi je me définis plutôt comme … heu, comme…mais là, je n’ai pas envie de me décrire, j’ai envie de raconter une histoire.
Cela se passe en 2008, quelqu’un a sonné à ma porte, j’ai ouvert…c’était mon amie Zahra (on va lui prêter ce prénom parce que je ne connais aucune fille qui s’appelle Zahra, donc pas de souci), bien maquillée, belle, très classe et même rayonnante. (« bonne » pour traduire aux mecs)
La veille, j’avais diné chez elle, elle n’arrêtait pas de répéter la fameuse phrase « je n’ai pas de chance, je ne tombe que sur des salauds ». j’écoutais sans rien dire, car au fond de moi, je n’adhère pas à ce discours d’auto-victimisation, quand on est adulte on ne se victimise pas. Moi par exemple, si jamais je me fais sauter par une fille c’est que je n’ai pas dit non…et pourquoi je dirais non d’ailleurs?  Bref, au lieu de dire quoique ce soit à Zahra, je l’ai invité à la soirée que j’organisais chez moi le lendemain. ça l’a surpris, car je ne mélangeais pas mes amis, je préférais avoir plusieurs groupes d’amis, sans aucun lien entre eux, cela me permettait de m’échapper ou au moins d’être moi même de temps en temps.
En invitant Zahra à cette soirée, je voulais qu’elle rencontre deux de mes potes:
- Hicham : un mec charmant, très gentil, responsable, bien instruit, drôle et surtout très respectueux (weld nnas si vous voulez).
- Hamza : un camarade de chasse…mon co-pilote. Un diamant pour ses amis mais il n’a aucun estime pour le genre féminin, pour lui ce sont des trophées de chasse potentiels, il était si méprisant, sa façon d’aborder les filles était de les réduire à de la merde, avant de les draguer comme une sorte de privilège qu’il leur accordait. C’était d’ailleurs ce qui me différenciait de lui, c’est que moi j’aimais les femmes, mais je les aimais vraiment. Pour moi, toutes les femmes étaient belles, chacune avec son style. je m’étais donc confié la mission de découvrir cette belle créature qui me fascinait autant.
J’ai fait les présentations et j’ai laissé Zahra avec mes deux amis tout en demandant à Hicham et Hamza de la mettre à l’aise. Je suis parti discuter avec d’autres amis, et observer « mon expérience » de loin.Hicham, en gentelman qu’il est, a servi à Zahra une coupe de champagne, lui a posé des questions sur ce qu’elle faisait, d’où elle me connaissait, …etc
Hamza lui a fait ce qu’il sait faire: la mépriser. Au début, il lui coupait la parole en lui faisant un signe de la main comme pour lui dire « on s’en fou », et se tournait vers Hicham pour continuer à lui parler (Il le faisait sans pour autant donner l’impression qu’il était méchant, ça paraissait tellement naturel chez lui). Et quand il a fini par lui poser une question, c’était « Cette robe que tu mets, c’est vrai qu’elle est jolie, mais ce ne doit pas coûter très cher car j’en vois partout » (Cela s’appelle une « neg » dans le vocabulaire des amateurs de la chasse).
Après chaque neg, Hicham, qui se sentait gêné, essayait de parler à Zahra et de lui montrer de l’intérêt et de l’attention.
20 minutes plus tard, Hamza a commencé à donner à Zahra la parole, et l’écouter. Pour Zahra, elle avait réussi à gagner son attention (Il faut donner aux filles le sentiment qu’elles s’affirment, qu’elles nous changent héhéhéhéhé heu pardon). Alors que Hamza était juste passé à l’étape suivante et lui donnait la possibilité de s’exprimer et attendait sagement les 3 IDI (indicateurs d’intérêt). Au troisième IDI, il devait attaquer. chose qu’il a faite: Il a sorti son mobile, a noté « Zahra » et l’a filé à Zahra sans dire un mot. Zahra étonnée, lui a demandé « Tu es entrain de me dire que tu veux mon numéro? », Hamza lui a répondu avec un sourire d’enfant et des yeux qui brillaient « Et bien ça c’est toi qui le dis, je t’ai donné mon mobile tu en fais ce que tu veux. Tu as le choix. Tu peux le regarder, jouer avec, me faire des compliments sur mon choix de mobile, ou bien faire en sorte que tu puisses me revoir après cette soirée ».  Elle lui a laissé son numéro. Le pauvre Hicham n’existait plus depuis longtemps.En lui demandant son numéro de cette manière, Hamza savait qu’il avait seulement une chance sur quatre qu’elle accepte. Mais pour lui, c’est une manière de faire le tri, si elle avait refusé, il serait passé à la suivante. Il préférait se concentrer sur les 25% de filles qui se laissaient impressionner par son caractère, son arrogance et son faux air mystérieux. Parce qu’avec ces filles, il a déjà fait le plus dur en 30 minutes : Avoir l’ascendant psychologique. si ce n’est pas elle ce sera une autre. Et comme il aimait répéter « Ce ne sont que des femmes…des femmes ».Zahra est arrivée chez moi une JeTombeQueSurDesSalauds et elle est repartie « salaudphile ».2 semaines plus tard, Zahra a repris sa phrase « je ne tombe que sur des salauds ». Je lui ai demandé alors de me décrire son homme idéal. sa réponse était et sans hésitation:
- « un mec gentil, charmant, attentionné, qui a une bonne situation, qui me respecte, me protège et prend soin de moi ».
- « Tu es entrain de me décrire Hicham mon pote là, non? »
- « Oui c’est vrai qu’il est très bien ce mec »
- « Trop tard ma poule! T’es sorti avec son pote, et pas n’importe lequel…Hmizaaaaa. Ce n’est même pas éliminatoire, c’est bannissement à vie de la fédération ».Depuis, Zahra ne dit plus « Je ne tombe que sur des salauds » mais « Je suis attirée par des salauds ». C’était déja un grand pas pour qu’elle puisse enfin mettre le doigt sur ce qui ne marchait pas chez elle.

J’entends à longueur de journée les filles se plaindre de tomber que sur des salauds et les mecs sur des salopes (je parle surtout de mes compatriotes, car les européennes savent faire la différence entre un Hicham et un Hamza, elles choisissent Hicham quand elles veulent du sérieux et Hamza quand elles veulent tirer un coup et elles assument).Moi je pense qu’on est tous attirés par les salauds et les salopes. et puisque les salauds et salopes ne cherchent surtout pas des salauds où des salopes, cela n’arrange pas les choses.

Pour comprendre, je fais confiance aux maitres séducteurs, car ce sont les mieux placés pour nous faire comprendre ce qui cloche chez les femmes. L’un des meilleurs est Neil Strauss (C’était notre idole avec Hamza. D’ailleurs, la technique utilisée avec Zahra était la sienne). Mais sur ce point bien précis sur l’attirance, j’aime l’explication de David DeAngelo qui se résume comme suit :

- L’attirance chez les hommes est LOGIQUE. L’attirance chez les femmes n’est pas ILLOGIQUE C’est simplement que la façon dont elles fonctionnent est si INATTENDUE qu’elle SEMBLE illogique.
- Les hommes sont plus attirés par les caractéristiques physiques, alors que les femmes sont davantage attirées par les traits de PERSONNALITÉ.

En gros, un homme est d’abord attiré physiquement puis développe des émotions. Les femmes « décident » avec leurs émotions, puis élaborent des raisonnements et justifient le tout. Un mec mystérieux c’est surtout un mec qui laisse à la femme une grande marge d’imagination et de fantasme dans sa tentative de le cerner. Elle construit elle même son prince charmant à défaut de l’avoir trouvé pour de vrai.

Je vous ai raconté cette histoire comme introduction pour vous prendre par la main, chose que je n’arrivais pas à faire quand j’expliquais à mes amis. Ce dont j’avais envie de vous parler c’est ma phobie développée au fil des années: J’ai horreur d’être le BON! oui oui, je n’aime pas être le bon que les filles disent chercher…

Bon, Leila m’a demandé de ne pas écrire un roman, je crois que c’est déjà long ce que j’ai écrit jusque là, donc si cela vous intéresse je vous parlerais de cette histoire de phobie la prochaine fois.
Zed !

18 Comments

  • Répondre avril 20, 2014

    Dina B.

    Et vous, vous êtes comment ? Vous n’êtes pas un Hicham, mais pas un Hamza non plus puisque vous dites que vous aimez les femmes !

  • Répondre avril 20, 2014

    Dina B.

    Et vous, vous êtes comment M. ? Vous n’êtes pas un Hicham, mais pas un Hamza non plus puisque vous dites que aimer les femmes !

    • Répondre avril 21, 2014

      Tissar_men

      Tz3ati ?? Lol

  • Répondre avril 20, 2014

    Kaw. B

    Très juste!! Article très bien écrit, Mr Zed. Allonge toi sur le divan, et parle nous de ta phobie maintenant! ;-)

  • Répondre avril 20, 2014

    Amal

    Fuyez les Hamza, ils ne vous apporteront rien du tout !!!

  • Répondre avril 20, 2014

    M. Yasmine

    Touché! Et vous vous êtes comment ? Je veux en savoir plus sur la catégorie Zed.

  • Répondre avril 20, 2014

    hicham

    Merci pour ce poste hilarant.

    • Répondre avril 21, 2014

      moi

      c toi Hicham de l’histoire?

  • Répondre avril 22, 2014

    mery

    je tombe que sur des hamzas ou plutôt d’après l’article je ne suis attirée que par des hamza … its getting serious !!

  • Répondre avril 26, 2014

    AMBRE

    Il y a certainement une part de vérité dans cet article mais honnêtement, je pense que c’est vraiment un moyen de se « victimiser » et d’éviter de se remettre en question ses histoires de Hamza VS Hicham.
    Dans le fond, c’est plus une question de feeling entre 2 personnes ! Même s’il y a des mecs à tendance « volage » et d’autres plus posés, un Hamza reste un être humain qui a des sentiments et qui peut très bien tombé « in love » ! Un Hicham peut très bien faire le Hamza et ne jamais vous rappeler. Le problème vient-il de lui ou de vous? Ca, on ne saura jamais !
    Par contre, c’est trop facile de dire que c’est un « connard ». C’est comme si un mec que tu ne souhaitais plus revoir (car il ne t’a pas plu) te traitait de « connasse ».
    A bon entendeur

  • Répondre avril 30, 2014

    sak

    non mais sérieux!!
    Mr ZED, il faut comprendre que ce n’est pas notre faute à nous si on est spontanément attiré par le mauvais garçon(qui se croit être le bon ou a peur de l’être),c’est à cause de toute ces conneries d’histoire dont on nous bourre le crane depuis toutes petites commençant par cendrillon, blanche neige et les sept nain..,passons par les conneries de Jane Austen et finissons par le twilight 12345 à plus l’infini la saga twilight love et le fifty shades of grey, même romeo et juliette et Dan juan raconte l’histoire de ce CON qui change au nom de l’amour.
    ladies franchement je vous donne un portrait typique de Mr Zed, eh ben lui c’est le mec qui te fait flasher chez la soirée de ta copine qui n’arrête pas de te regarder on dirait qu’il te déshabille même du regard par la suite c’est celui qui t’ouvre la porte t’offre des fleurs

    • Répondre mai 4, 2014

      Sam

      Enfin une réponse honnête et constructive…

  • Répondre avril 30, 2014

    sak

    non mais sérieux!!
    Mr ZED, il faut comprendre que ce n’est pas notre faute à nous si on est spontanément attiré par le mauvais garçon(qui se croit être le bon ou a peur de l’être),c’est à cause de toute ces conneries d’histoire dont on nous bourre le crane depuis toutes petites commençant par cendrillon, blanche neige et les sept nain..,passons par les conneries de Jane Austen et finissons par le twilight 12345 à plus l’infini la saga twilight love et le fifty shades of grey, même romeo et juliette et Dan juan raconte l’histoire de ce CON qui change au nom de l’amour.
    ladies franchement je vous donne un portrait typique de Mr Zed, eh ben lui c’est le mec qui te fait flasher chez la soirée de ta copine qui n’arrête pas de te regarder on dirait qu’il te déshabille même du regard par la suite c’est celui qui t’ouvre la porte t’offre des fleurs t’embrasse la main ne t’embrasse jamais le premier soir t’invite au resto du coin au café du coin et toi entre temps tu appelle ta mère pr lui dder d’avertir negafa et ttes tes tante et tes cousine : cette été sa sera toi sur l3emaria!!!
    entre temps lui est entrain de te cuire à petit feu et puis un soir il t’invite chez lui et vous faite l’amour comme des bétes jusqu’au petit matin et aprés vient la phase où il ne répond plus à tes msg, ne rappel plus, il a trop de travail trop de pression et commence à filer à la douce et vient le jour où il vient te voir avec sa mine de chien battu pr te dire « je suis dsl mais ns deux sa ne le fait pas c’est pas toi je t’assure c’est moi je ne suis pas prés « et puis BAF(heureusement qu’on a inventé le chocolat et qu’on a varié les choix)
    et au final il fait tout sa au nom de SON AMOUR POUR LA FEMME!!!

  • Répondre mai 1, 2014

    Sarah

    Trop de blabla pour ne rien dire au final :) Cet article demeure enfantin surtout !

  • Répondre mai 5, 2014

    fatimazahra

    Les HAMZAAA c’est avec expérience hahahaha

  • Répondre mai 7, 2014

    doha

    touché ! j’ai du relire les 3 derniers paragraphes pas mal de fois tu a pu expliqué mon attirance envers ces beaux bruns mystérieux que je ne comprenais pas jusqu’a la merci ZED!

  • [...] nature. La séduction de Dounia obéissait ainsi aux quelques principes énoncés par Zed dans son premier post sur ce [...]

  • [...] nature. La séduction de Dounia obéissait ainsi aux quelques principes énoncés par Zed dans son premier post sur ce [...]

Répondre

Current month ye@r day *