Rien à déclarer !

Illustration Garance Doré

Illustration Garance Doré

Ok folks je pense que je suis entrain de botter les fesses de la dépression progressive ! Comment? I’m glad you asked

Suite à mon dernier article , perçu comme un cri de désespoir et un SOS ( this is an SOS dont wanna second guess comme le disait les grands Jonas Bros) .. Mes potes sont intervenus , un est revenu de loin, m’a emmené dîner et m’a raconté son histoire de mahboule ( je vous en reparlerai promis mais teasing de ouf c’est un truc de mahboule )

Aicha m’a emmené manger des sushis et juste comme ça , j’étais entrain de sortir du trou ..( le pouvoir des sushis …)

Ensuite quelqu’un m‘a écrit sur Facebook : déprimée ? All you need is a flight ticket ! J’ai dis , pourquoi pas …

Et me voilà à New York City baby !

Je sais , truc de mahboule, mais au grand maux les grands remèdes …

Il est 8h du matin je suis au Madison Garden , plein de gens courent, moi je bois mon vitamine water ( soooo american ! Sooo clean healthy soo je ne mange pas de pain au chocolat tellement je suis parfaite tellement je n’ai pas trouvé de boulangerie ,…)

La magie de cette ville c’est qu’à la minute où j’ai atterris j’ai eu une histoire à raconter , so , prenez un café , ou un verre ça dépend à quelle heure vous me lisez et allons y:

Il est 10h20 heure locale jeudi matin , j’arrive à JFk brushinguer et dents blancs freedent!

Passer l’immigration à New York est toujours une épreuve pour moi depuis le jour ou j’ai essayé de la jouer Criminal Minds avec un policier et qu’il n’a pas compris la blague…

Du coup je fais grave profil bas ….

Je suis dans la ligne chez une « nice » lady , et je lève les yeux pour regarder son collègue , et par the power of New York je lui souris !!

3 minutes après il sort de son box et me dit : madam you need to stand In this line..

La sienne ….

Je maudit le jour où j’ai envoyé mon touche éclat dans le bagage de soute…

C’est mon tour, je lui file mon passeport il dit: « Pourquoi vous êtes ici ? » ( normal , homeland security sa mère )

- En vacances officer ( ça sonne mieux que boulissi right … Mais n’oublions pas qu’il est boulissi)

- vous restez chez des amis ou un hôtel ? ( normal homeland security)

Moi voix suave : « chez un ami  »

Lui regard  » cute »: un petit ami? ( homeland security??)

Moi voix un peu plus forte que d’habitude : oh NO NO NO NO. Just a friend

lui sourire aux lèvres : que prévois-tu de faire ?

Moi sourire freedent: « me reposer »

Lui sourire freedent  fois 5: 10 days It’s a long time to rest…

Moi sourire et rien ne sort de ma bouche ( la fille mystérieuse genre …)

Lui : are you married Leila ? ( je le dis en anglais parce que c’est mignon, si cette même scène se dérouler à l’aéroport de Csablanca et que le mec m’avait dit : mjewja akhti?? Ndirou l7lal , je n’aurai pas eu l’air aussi gaga… Comme quoi …Language is à bitch

Je dis non sinon je ne serai pas à New York seule officer .. ( Sooo flirting With homeland security. )

Lui : tu as déjà été à Briant parc?

Moi : pas encore ( mais j’irai bien avec toi nourrir des écureuils se tenir la main et chanter Sinatra )

Lui : tu as whatsup ? Tu peux me le donner et je t’emmènerai à Briant parc ( sourire freedent *10)

Et c’est comme ça que sur une fiche d’entrée en territoire american j’ai donné mon numéro de téléphone à un officier .. Rendu le papier et dit : It’s à date then ! sourire freedent …

Et dans le taxi vers Manhattan ma seule pensée était : trop bien la prochaine fois je rentre aux states finger In da noise … Je connais boulissi!!

On est marocain ou on ne l’est pas !

Peace babies

 

Une marocaine au taquet!

 

Soyez le premier à laisser un commentaire

Current month ye@r day *