Parlez moi de nous….

Crédit Photo : Frederica Simoni

Crédit Photo : Frederica Simoni

 

Après 4 ans en couple, aujourd’hui je me retrouve seule….
Et remettre une fille sur le marché après 4 ans, c’est comme essayer de vendre un Marc Jacobs de la collection automne hiver 2007… Dépassé de mode et difficilement portable …
En 4 ans les règles du jeu ont vachement changé, ce n’est plus noir et blanc… Les couples pour moi étaient de deux sortes: les mariés et les « on sort ensemble jusqu’à nouvel ordre », et les sentiments aussi étaient clairs, on passe par  »tu me plais » pour arriver à « je suis fou amoureux de toi »
Aujourd’hui tout ça est has been…
Il y a plusieurs sortes d’intitulés de relation:  les Sex Friends, les Sex Ex Friends, les  » non exclusives » on est ensemble mais t’as le droit d’aller voir ailleurs, les coups d’un soir, les It’s complicated, les libérés, les RDD ( Relation à Durée Déterminée),  les échangistes,…
Bref, autant de mots pour qualifier une relation homme-femme sensée être des plus clair au monde, devenue des plus ambigüe …
Qu’est ce qui est arrivé à la romance? A l’amour? A ces gens qui savaient avec qui ils voulaient être et comment ils voulaient l’être? Ces hommes qui te courtisent et te respectent? Ces couples qui n’ont pas peur d’aimer ni de se laisser aimer? Ces couples qui ne se mettent pas de barrière, qui disent les choses, à qui le mot engagement ne fait pas courir à l’autre bout du monde? Ces couples qui dansent en parfaite harmonie? Ces femmes qui croient aux rêves?

Qu’est ce qui est arrivé à nos rêves de jeune fille?

Sommes-nous devenus homme comme femme trop réaliste , trop terre à terre, trop fataliste pour mettre du rêve dans nos vies, pour croire au rêve dans nos vies….
Aujourd’hui, on se cache derrière des « types » de relation, parce que ça nous protège, on se couvre parce qu’on a peur…. peur d’être déçue une nouvelle fois, surtout peur de revivre cette même sensation de cœur brisé, cette peine atroce qui t’arrache la poitrine et qui dure, qui t’arrache dés le réveil et te suit même dans tes cauchemars.. le corps a une mémoire, le cœur a une mémoire..
Une mémoire de la douleur….
Alors on se braque , pas parce qu’on veut finir seuls, personne n’a envie de vieillir seul, si on se braque aujourd’hui c’est parce que s’ouvrir à l’autre veut dire baisser sa garde, et baisser sa garde veut dire être fragile et prendre des coups dans la gueule…..et ça se trouve que notre gueule a assez pris cher, il n’y a plus de place pour des cicatrices, et peut être que le prochain coup sera fatal…
Du coup, on se referme, on rend les relations limitées , on refuse de s’ouvrir à l’autre et on se retourne vers les valeurs sûres: se réconcilier avec soi-même , et prendre à bras le corps ses amis…..
Et ça fait du bien…. parce que pour une fois, notre bonheur ne dépend plus que de nous…. on se sent en sécurité…. et l’autarcie devient notre bouée de sauvetage…
Et puis un soir, on se pose l’ultime question, que faire? Laisser tomber les barrières et croire en l’amour? Laisser entrer l’autre et lui faire confiance sur un bout de nous même au risque de devoir se ramasser? Ou savourer la compagnie de notre propre personne à vie au risque de passer à côté de notre plus belle histoire?
Moi, je n’ai pas la réponse, il n’y a pas de bonne ou mauvaise manière de vivre …. Il y’a une seule chose de laquelle je suis sûr, ma plus belle histoire, je ne l’ai pas encore vécue…

Une marocaine confidente

 

Soyez le premier à laisser un commentaire

Current month ye@r day *