Parce que c’est une fille..

velo

 

Selma n’ira pas à l’école…

Elle n’ira pas à l’école, pas parce que ces parents n’ont pas les moyens de l’envoyer, pas parce que l’école est très loin, pas parce qu’elle ne veut pas aller à l’école..

Elle n’ira pas à l’école parce que c’est une fille…

Et une fille dans la campagne ça ne part pas à l’école… en tout cas pas toujours…

La mère de Selma est sortie de l’école  en 2éme année du collège, la sœur de Selma est sorti de l’école à la fin du primaire, , et Selma n’ira pas.. parce que le père de Selma en a décidé ainsi, et parce qu’il faut scolariser les garçons.. parce qu’une fille après tout.. elle finit dans la maison de son mari..c’est ça sa destinée, et savoir lire « la chèvre de monsieur Seguin » ne lui apprendra pas à cuisiner ni à préparer du pain.. donc Selma restera à la maison… la mère de Selma ne dit rien.. et le père de Selma n’a de compte à rendre à personne…

Et moi je ne peux rien y faire.. je vais regarder son enfance partir, sa joie de vivre partir avec, je la perdrait de vue quelques années, et j’apprendrait un jour qu’elle se marie, à un mari qui même s’il a eu droit d’aller à l’école ne s’est pas cultivé pour autant, qui la battra peut être, ou peut être pas.. Selma aura des enfants, ses filles n’iront peut pas à l’école.. Mais les garçons si, Selma ne se révoltera pas, parce que c’est comme ça..

Et si seulement c’était une question de « campagnard », si seulement les gens qui réfléchissent comme le père de Selma habitaient tous au fin fond du Maroc, ne sont jamais partis à l’école, on mettrait leur ignorance et leurs erreurs sur le coup de la « non civilisation », mais les hommes dans le genre du « père de Selma » sont partout, ils ont fait des études, fait le tour du monde, obtenu les plus grand diplômes, ils envoient leurs filles à l’école mais elles n’auront jamais le même traitement que leurs fils.. ces hommes qui refusent que leurs filles partent étudier à l’étranger, ou changent de ville pour partir en école de commerce.. ou travaillent à une heure de chez elles…

 

Mais le plus grave de tout ça, le plus improbable, le plus malheureux, se sont les mères, ces mères qui font de leur garçon le roi du monde, LE mec qui a le droit de tout faire, ma tante, MBA , 5ans aux états unis.. achète des capotes à son fils dés l’âge de 16ans.. quand je la provoque : » tu fais pareil avec Sarah ?  »

Elle me répond : « arrête tes conneries, lui c’est un homme… »

Et ça, ça fait des hommes, qui nous répondent souvent : « Moi je suis un homme ».. et cette phrase explique toujours tout leur comportement..explique toujours leurs conneries..

On vient d’une société où la mère dit à sa fille débarrasse le plat de ton frère, fait à manger pour ton frère, lave les chaussettes de ton frère… et ça ça fait des hommes qui se croient supérieurs à nous par le simple fait qu’ils sont des mâles…

Je ne suis pas une révolutionnaire, le plus loin que j’ai manisfesté c’est devant une vente privée « les petites » parce que le vigile me demandait un carton d’invitation… je ne me crois supérieur à personne pour dicter, conseiller, montrer le bon chemin.. je sais une seule chose, c’est que cette petite fille qui me fait rire ne sera plus la même dans quelques années, qu’on lui volera son droit à la vie , et si elle me demande un jour pourquoi je n’ai rien fait pour l’aider, qu’est ce que je pourrai lui dire? « j’ai ecris un article que tu es incapable de lire »?

 

Chienne de vie

Soyez le premier à laisser un commentaire

Current month ye@r day *