My not so dirty thirty !

Illustration Garance Doré

Illustration Garance Doré

Cette année j’ai « fêté » mes 30 ans , pas de grosse dépression, ni de big teuf sur les rooftop de New York ( incroyable mais vrai ) , par contre beaucoup de questionnements et un week-end en petit comité avec des gens que j’aime. Weekend  pendant lequel j’ai fait un couscous, on a fait des barbecues , et on a mangé un rainbow cake fait maison avec beaucoup d’amour, nous nous sommes amusés, sans nous forcer à rester debout jusqu’à 5h du matin …

Beaucoup de gens parlent de leurs 30 ans comme une vraie bascule, j’ai un ami qui s’est marié la veille de ses 30 ans pour se rassurer ! une amie très sage et en temps normale très réfléchie qui pour ses 30 ans a pété un câble et a dépensé la moitié de son épargne (parce qu’elle a une épargne ELLE )  pour louer un loft à Paris et inviter des inconnus qui ont bu du Ruinart jusqu’au petit matin en vomissant sur la tapisserie qu’elle a dû retirer de sa caution … et ma meilleure histoire un ami qui a cessé de fêter ses anniversaires parce qu’il a décidé que son âge s’arrêtait à 29 ans, aujourd’hui il en a 36 ans en vrai , mais ça il ne le dit pas , ( vous avez dit déni?)  ..

Pour ma part j’étais persuadée que j’allais faire une grosse connerie , genre prendre un crédit pour emmener tous mes potes à NY … ou me couper les cheveux ( c’est la même gravité) , ou faire un enfant  ( ou kidnapper un enfant) , ou acheter une maison en prenant un crédit sur 70 ans ..

Bref, faire toutes les choses qu’on DOIT faire avant 30 ans, et avoir toutes les choses qu’il FAUT avoir quand on a 30 ans … et plus la « deadline’ approchait , moins je pétais les plombs, il faut dire que j’ai plaqué Paris et mon job sur un coup de tête il y’a bientôt un an mais ça je ne le mets pas trop sur le compte de la bascule trentenaire.

Par contre, ce qui s’est passé c’est que j’ai remarqué des changements improbables; en voici quelques-uns :

Je n’ai pas fait de wish-list d’anniversaire avec en tête de liste un sac chanel .. quand on m’ a demandé ce que je voulais j’ai répondu  : je ne sais pas . Et je ne savais vraiment pas  ! je n’ai pas fait une liste d’invités à rallonge et j’étais hyper contente de voir que les gens que j’aime le plus ont pu se libérer pendant un long week-end pour être avec moi.

Le jour de l’event j’ai refusé de faire ma princesse, ça ne me dérangeais même pas de faire ma princesse ( mais qui suis-je?????,) quand une copine a dit qu’elle aimerait un couscous , on a pris la voiture , mon mec a conduit 3h aller-retour pour faire les courses à Paris et choper ma couscoussière à la maison, on a cuisiné ensemble pendant 3h et à minuit j’ai fait des bisous, des câlins , on a joué aux cartes et on s’est couché heureux ..des choses plus simples de la vie ( dans une maison de campagne avec une piscine quand même).

Je n’ai pas acheté une robe spéciale fête, celle qui coûte un bras , et pour laquelle il faut sacrifier 5 kilos et un rein, celle qu’on ne remet jamais et qui pourrit dans le placard. J’ai porté une robe que j’aime bien qui m’a coûté 5euros en soldes sur ASOS il y’a 4 ans , et j’ai fini la soirée avec le gros pull en laine de mon mec, qui gâchait le look mais qui me réchauffait.

Je me suis offerte un petit cadeau , un petit bracelet que je mets tous les jours, je voulais juste garder un cadeau personnelle de cette année sans pour autant y mettre toute ma fortune ( que je n’ai pas d’ailleurs) .

Tout à coup tout était une question de symbolique , pas plus….

Du coup aujourd’hui j’avais envie de partager avec vous cette partie de ma vie , parce qu’elle est dans un sens assez intéressante , je n’ai pas flippé, mais j’ai changé en douceur , à un tel point que je ne l’ai réalisé qu’après coup, si on m’avait dit il y’a deux ans que je quitterais Paris et que pour mes 30 ans je n’aurais pas un Chanel et 132 amis qui dansent mon bonheur je vous aurais ri au nez !

L’année de mes 30 ans, est non pas l’année du changement , mais l’année de la prise de conscience que le changement s’est installé en douceur et que ça ne me déplaisait pas. L’idée de changer a toujours été très affolante pour moi , ce qui m’inquiétait ce n’est pas de changer physiquement , ni de vieillir , mais de changer qui je suis , je pensais que la « constance » était la bonne règle.

Sauf qu’on peut être constant et changer ! constant dans ses valeurs, changeant dans sa perception de la vie ….

Aujourd’hui je continue à croire profondément dans la spiritualité , et j’adore manger du fenouil ! ( je détestais tout ce qui ressemble à des légumes !) , la remise en question de certains principes de la vie n’est pas aussi « grave » que ce que je pensais, ça ne fait pas de moi une hypocrite, et je ne trahis pas qui je suis , je m’ouvre à de nouvelles perspectives et je suis prête à changer d’avis sur les choses ..

J’ai une copine qui m’a très joliment dit : J’ai 31 ans, un job prenant et un petit garçon que j’adore! je dors en même temps que lui, même quand il fait des siestes à 15h je fais une sieste avec lui, est-ce que je trahis la nana de 25 ans qui enchainait les nuits blanches ? Est-ce que je pense à elle en me disant : OH si je pouvais lézarder au soleil H24 comme elle ? biensur que non ! je ne peux pas m’attarder sur elle , parce que j’ai autre chose à faire , comme « faire la sieste »! et je refuse de culpabiliser pour cela, chaque chose vit son temps j’étais très heureuse à 25ans, je suis très heureuse à 31 ans , vouloir rester figée dans une époque , dans une certaine stature c’est cela le danger .

Je l’ai regardé bercer son bébé , et j’ai pensé que pour moi elle est toujours la même qu’à 25 ans, juste avec un petit bonhomme en plus sur les bras , et un petit bide , mais ça je ne lui ai pas dit

Et vous ? vous avez vécu et franchi comment le cap des 30 ans ?

Le changement vous le cherchez ou vous en faite l’ennemie à abattre? je suis bien curieuse de savoir ;)

Une marocaine de 30 ans ;)

2 Comments

Répondre

Current month ye@r day *