Les hommes, un mâle nécessaire

 

 

 

 

 

Crédit Photo Anne He

Crédit Photo Anne He

Après mon teasing de fou de lundi, je suis partie diner avec des potes…

Des potes qui étaient en mode : « vas-y qu’est ce que les femmes attendent de nous ? »

J’ai englouti un bout de steak salade, et répondu : « bah que vous soyez des hommes.. Des vrais !! »

Mon pote avait la tête d’un enfant de 4 ans qui ne comprenait pas qu’on lui dise qu’il ne faut pas s’approcher du lion au zoo alors qu’il a vu Simba 10 fois et qu’il croyait qu’ils étaient BFF et m’a dit : « Bah si vous vous voulez qu’on soit des hommes pourquoi vous voulez nous habiller comme des filles ?? » Flashback : je l’ai ramené le week end dernier en shopping et je l’ai ENFIN convaincu de mettre des jeans slim..

Et à sa réponse je me suis dit : « He got a point ! »

Mais, être un homme n’est pas une manière de s’habiller, être un homme est un concept..

Et ça m’a rappelé  cette discussion que j’ai eu avec mon père, on était parti voir un match Widad FUS , j’avais 10 ans, papa est un Rajaoui de souche , mais il a cédé à mes tentatives et à mes cris et m’a emmené dans un stade (à condition que je repasse ses chemises pendant 3 mois, bah quoi.. il m’a aussi appris l’esclavage)

Donc, match Casa-Rabat, j’ai entendu les plus grosses insultes de mon jeune âge, à un moment mon père m’a tiré par les oreilles, m’a dit « on se barre », j’ai dit « mais attend on va marquer un but », il a dit « tu bouges ou je te marque » (ah mon père m’a toujours aimé fort)

Je suis sortie choquée. Je ne comprenais pas que les hommes s’insultent de la sorte, et le lien entre marquer un but, et « faire quelque chose à ta mère » est toujours resté abstrait pour moi…) j’ai dit à papa : « c’est normal, c’est parce qu’il n’y a que des hommes dans les stades ! »

Il m’a regardé, avec cet air qu’il prend quand il va me donner un vrai conseil de la vie :  « ma fille, on est tous des mâles, on n’est pas tous des hommes pour autant.. »

Je n’ai pas compris sur le coup ; il m’a offert une glace vanille et l’épisode du stade et des mâles a été oublié.

Des années après, la phrase de mon père a pris tout son sens au premier mec qui m’a tiré les cheveux parce que j’ai refusé de le laisser copier ma feuille, à celui qui m’a jeté un œuf sur la tête un jour de zemzem alors que je lui demandais de me cacher, celui qui m’a largué pour draguer ma copine, celui qui m’a largué par texto, celui qui m’a toujours pas largué d’ailleurs (depuis le collège tiens , je devrai arrêter d’attendre…), celui qui a préféré m’envoyer sa mère pour me dire qu’il part vivre au canada et qu’il épousera sa cousine Hlima, celui qui a pris mon idée au taf et la prime qui va avec ….

J’ai compris que oui, tous étaient des mâles, mais tous n’étaient pas des hommes…

Et ce qui fait la différence entre un mâle et un homme ce n’est pas comment il s’habille, comment il nous parle, ce qu’il nous offre, ou nous paie,

Pas son compte en banque, pas sa capacité à cracher fort, conduire la plus grosse caisse, se battre ou avoir le pouvoir.

Ce qui fait la différence entre un mâle et un homme, c’est la capacité à nous faire sentir en sécurité ou pas…

La capacité à nous respecter parce que c’est par cette voie qu’il se respecte

Sa capacité à taper dans le mur quand il a l’option de taper quelqu’un

Son aptitude à nous dire dans les yeux : « c’est fini, je suis désolé » au lieu de :  « le problème c’est moi ce n’est pas toi… »

Sa capacité non pas à nous compléter (parce qu’on n’est pas incomplète voyez vous…) mais à nous pousser vers le haut

On ne cherche pas d’homme parfait, parce que le mec parfait n’existe pas (et s’il existait on se fera tellement chier à être avec lui) et que nous ne sommes pas des femmes parfaites

On cherche la sécurité

Pas la sécurité de l’emploi

La sécurité de savoir que quoiqu’il arrive, on a un homme à côté sur qui on pourra compter, un homme assez sûr de sa masculinité pour porter des chemises roses, pour nous porter mais surtout pour se laisser porter par nous.

Ce qu’on attend de vous messieurs est très simple :

Franchissez la barrière entre l’homme et le mâle…

Une marocaine parmi tant d’autres…

3 Comments

  • Répondre mai 5, 2014

    Reef

    Ok vous avez besoin de sécurité, ça on a compris, mais qu’est ce que vous les femmes avez à apporter aux hommes? J’aimerai avoir une réponse/article où tu te mettrait à la place d’un homme et donner un avis/attentes vis à vis des femmes

  • Répondre mai 5, 2014

    El OMari

    Magnifique

  • Répondre mai 6, 2014

    L.

    Article bien inspiré .. bravo !

    Par ailleurs, je réagis au commentaire précédent : « mais qu’est ce que vous les femmes avez à apporter aux hommes? ». Voilà ce qui résume bien l’état d’âme de beaucoup de « mâles » sur la planète Maroc et pour qui tout est rythmé et mesuré par les intérêts. Non je ne connais pas tous les hommes, et non je ne généralise pas. Mais cette seule phrase a suffit à raviver la mémoire de tous ces hommes croisés qui essaient pas tous les moyens de se trouver une femme de ménage qui porterait l’étiquette « épouse » par la même occasion. La compagnie de l’Autre, pure et simple, ne suffit-elle pas à scinder le lien entre deux personnes ? L’Amour Inconditionnel est-il une notion aussi étrangères à nos chers compatriotes ? Suis-je idéaliste au point d’être en total déphasage avec la réalité de notre communauté ?

    Moi, femme, aimerait bien écouter ce que ce monsieur a à dire à ce sujet par ses propres mots. Car un homme qui quémande d’une femme qu’elle se mette dans la tête d’un homme .. et pourquoi ?! .. pour qu’elle puisse décrire en long et en large ce qu’elle a « à LUI apporter ». Cela ne me semble pas très juste, vous ne trouvez pas ?

    L.
    Une autre marocaine parmi bien d’autres ..

Répondre

Current month ye@r day *