La saga de l’été: Vivons heureux , vivons cachés..

web_twins_051-728x511

 

je sais je sais, j’ai zappé un épisode, mais j’étais à Rome, il faisait beau il faisait chaud… et j’ai un peu.. oublié.. oups

je vous poste donc ce que j’ai écrit dans mon avion de retour , love , kiss, flex;)

 

 

Je suis partie à New York il y a bientôt 2 mois (Ok je sais je sais ça vous soule cette histoire, mais l’épisode d’aujourd’hui commence par ça, sorry, soyez sympa..) bref
ma mère a appris que je partais à new York elle a dit: Awili, 2 semaines c’est beaucoup
moi j’ai dit: Awili tu viens 1 mois à Paris tu trouves ça peu ..
elle a dit: Awili, wa à Paris ana je vis chez vous j’ai pas d’hôtel, pas de frais de resto
j’ai dit : sérieux maman? Pas de frais de resto?
Elle a dit: wa fais ce que tu veux, mais ne sors pas la nuit la bas..
j’ai dit: wakha , bien sur, of course …
3 semaines avant le départ elle a dit: choufi, j’ai parlé avec ta tante Samira elle dit qu’il faut pas vivre ailleurs qu’à Manhattan tu as entendu? Pas dans une autre rue que Manhattan

2 semaines avant le voyage elle a dit: faites attention la bas, le fils de tatak Zamira ( je sais c’est méchant , mais je l’aime pas tâta Zamira, c’est la dame qui fout son nez partout, qui dit toujours: wa ana je n’aurais pas mis autant de sel dans la sauce, wa Ana rajli ( beurk) jab liya tomobila , wa ana benti zamira junior a eu des jumeaux d’un seul coup) , donc le fils de tata Zamira s’est fait chouré son porte feuille et ces parents ont du lui envoyer de l’argent
je lui ai dit: mama, weld khalti zamia a juste eu besoin de 1000 dollars pour se payer un mac book pro , ra makayn la vol de porte feuille ni rien
elle a dit: wa arrête , lit3ejeb ytebla…
1 semaine avant , elle a appelé et a dit: benti, ghadine ghadine, allez voir Yassine , le fils de la tante de la voisine de la cousine de ton père..
Ma soeur a dit: Niette!! Moi je ne vois personne!!
moi j’ai fait « the good cop » et j’ai dit: Ok à mama si on a besoin de quelque chose on l’appellera donc je garde son numéro,
elle a dit: oui, SI vous avez besoin de quelque chose
le jour de l’atterrissage à NY, elle appelle: alors? As-tu appelé Yassine?
j’ai dit: non je n’ai pas besoin de lui
elle a dit: Afak a benti, c’est un garçon bien, qui sait peut être que vous allez vous entendre, pourquoi tu fermes toutes les portes? Pourquoi tu es cynique, qu’est ce que t’as à perdre à voir le mec???
à NY ça me coûte de l’argent de recevoir des appels du Maroc, donc tu coupes cours à ta mère: Ok MAMA je vais voir Yassine

J’ai dû noyer mon chagrin dans les shopping à Soho avant de composer le numéro de Yassine, au bout du fil un « assalamou alaikoum » …
je demande si c’est bien Yassine
il me reconnaît d’aussi tôt, me met à l’aise comme à un entretien chez Vuitton, me souhaite la bienvenue aux States, et me dit: en fait j’habite au New Jersey si vous voulez venir visiter
moi j’ai fait BINGO et j’ai dit: je ne pense pas, on ne compte vraiment pas sortir de Manhattan ( ma maman m’a dit..)
j’ai raccroché
débriefé ma soeur, qui a dit: Le pauvre, vivre au New Jersey alors que tu as New York juste là à portée de main..
Une semaine avant mon retour Yassine appelle, un peu gêné il m’annonce qu’il va quand même passer nous voir à New York question de déjeuner ensemble…. je suis saoulée, ma soeur est saoulée mille fois mais je dis oui
le jour J, je me prends la flotte, je mets mon sweat shirt Amsterdamed, je sors le paquet de clope et oublie de me parfumer …
Yassine déboule dans un Starbucks sur Broadway, accompagné de son « ami »..
Yassine est un bel homme, 1.90 , un beau sourire, s’il n’avait pas sorti la chemise à carreaux rouge j’aurai presque regretté d’avoir « oublié » mon parfum dans ma salle de bain..
il nous offre le café, nous présente son ami David, et nous propose d’aller manger… et je vous la donne dans le mile que mangent 3 marocains à New York?? MAROCAIN !
on déboule à Barbes ( PS: si vous passez par New York que vous avez vraiment le mal du pays, allez y, c’est un peu cher pour de faible quantités mais c’est pas mal fait, fin de la parenthèse ..)

A table, Yassine critique, nous explique que pour financer ses études de médecine il fait barman ! et juge important de préciser: Mais je prie tout le temps, je ne rate jamais une prière ..
je lui dis: même si tu es entrain de faire un Manhattan ?
il ne comprend pas ou n’entend pas le « ton » de ma question et répond: Bien sûr..

David nous explique que Yassine est l’un de ses meilleurs potes, qu’ils se connaissent depuis qu’il a débarqué aux States, et que maintenant ils habitent ensemble…
Yassine précise: enfin, on est Roomates.. Mais moi je compte rentrer au Maroc, tôt ou tard je ferais ma vie au Maroc pas vous les filles?
j’ai pas eu le temps de répondre , quand David a dit: mais tu ne vas pas rentrer si tu trouves un bon job ici quand même?
Yassine, gêné répond: mais l’idée c’est de ne pas faire ma vie ici non plus…
David devenait rouge écarlate, ma soeur m’a regardé j’ai compris que nous étions au milieu d’une dispute de couple.. J’ai pris le porte feuille de David et dit: c’est un Sofia Coppola pour Louis Vuitton? J’adore! …
et on a parlé mode pendant une heure, ma soeur a parlé foot avec Yassine…
ils nous ont invité… et on s’est quitté, ils devaient prendre le dernier train pour New jersey, on s’est donc pris dans les bras en se promettant un dîner futur, cette fois chez eux…
et dans le taxi qui nous ramenaient à la maison, on s’est dit avec ma soeur, que Yassine était comme nous, un jeune homme en plein conflit avec ce qu’il est et ce que sa culture et ces gens attendent de lui… donc il a choisi de s’enfuir et vivre sa vie ailleurs en attendant des jours meilleurs..
et moi ce que j’ai dit à ma mère? Qu’il était trop macho pour moi , elle a fait la tête pendant 4 jours, et m’a ensuite proposé de voir Amine le fils de Docteur Bennouna à Paris.. mais ça, c’est une autre histoire

 

Une marocaine à Paris

Soyez le premier à laisser un commentaire

Current month ye@r day *