La saga de l’été: Unfriend me !

garance-dore5

Illustration Garance Dore

 

J’adore l’excitation autour de la saga de l’été , je vous raconte ma vie toute l’année , mais suffit d’y mettre un « titre » dés Juillet et hop … génération Guadaloupé je vous dis moi !

Alors c’est parti pour de la balance et des réglements de compte, qu’on ne se voile pas la face ça ne sera pas de la grande littérature les enfants ( je vous aurai prévenu.. )

Un de mes potes était ( est probablement still) in love avec une fille , l’amour fou, mignon, chou, skoubidou !!!

Quand je suis parti à New York pour la première fois, il m’a dit NO way faut que tu la vois, elle est sympa, elle est cool, elle est peps , tu vas L’ADORER ! j’étais en plein théorie de YES woman, rappelez vous, et j’ai dis YES !

Je l’ai rencontré , effectivement, belle, sexy, peps, sympa … un peu de réticence quant à ma relation avec son chéri, j’ai du la calmer et la détendre en lui racontant mes propres histoires de cœur, et hop hop on s’est « un peu » lié d’amitié ( un peu…)

J’ai une théorie dans la vie ( OK plusieurs, mais celle là se prête bien à cette histoire) , je prends les gens tels qu’ils viennent dans ma vie .. j’ai des amis de tous genres, je connais une princesse et je vais souvent diner avec une copine qui « loue » ses services à des amis du golf, je pars du principe que chacun est libre de ses choix de vie tant qu’il nuit à personne et puis c’est par la diversité qu’on s’enrichit… ( !!! waw même moi je ne me reconnais pas dans cette phrase ), et toujours dans ma théorie une seule chose m’importe : qu’on soit honnête avec moi … je peux envisager ( je dis bien envisager) de garder dans ma vie un Dexter qui me l’avoue qu’une princesse qui prend du crack et me dit qu’elle a les yeux rouges à force de prier la nuit ..

Enfin bref…

J’ai du trainer avec cette fille ( on va l’appeler Jamila si vous voulez bien ) , donc j’ai du trainer avec Jamila 3 ou 4 fois, sans embrouille, elle m’intéressait profondément, je la trouvais sexy, un corps de rêve, une attitude « intéressante » , et parfois je la plaignais, je plaignais qu’une fille aussi jolie, avec autant de potentiel soit aussi « incertaine »…

Elle avait une attitude autour des garçons qui me mettait mal à l’aise … mais encore une fois , je prends les gens tels qu’ils rentrent dans ma vie ..

Un soir de septembre j’arrive à New york, elle me propose de sortir avec ses potes, je dis oui ..

On passe de rooftop en rooftop, à chaque fois que je lui disais que j’étais toujours sur l’horaire français elle me prenait le bras et disait : non reste avec moi ! je ne te vois pas si souvent !

Et je restais

Ses potes étaient sympa, (vite fait  ..)

On finit dans un club à 3h du matin, ils dansent, moi je somnole comme ma tante Hlima un vendredi aprés midi aprés un couscous .

Un des potes de Jamila vient me chercher pour me faire danser

Je saute dans tous les sens

Il me prend la main

Et au creux de ma main je sens qu’il depose un petit sachet …

Je sais ce que c’est, je m’en doute de ce que c’est … je lui pose quand même la question ( reflexe à la con !) : what’s this ?

Il répond : va aux toilettes et tu verras

Et je vais aux toilettes, comme une grosse débile, et dans ma tête je me dis : Meufe tu as une drogue dans la main, tu es aux States tu finiras en jail , qu’est ce que tu vas dire à ta mère ??? ( oui je sais ça n’a pas l’air comme ça , mais derrière l’air de la femme libérée je ne suis pas si libérée que ça moi ..)

J’entre aux toilettes , me visualisant en tenue orange , à être la « mascotte »  des femmes libérées  de New york city jail, ma sœur qui me rejoint avec un tatouage sur les fesses et on se fait un remake de prison break ( sans les bogosses)  moi qui croyais faire du shopping dans les 12 prochains mois, je vais devoir nettoyer les chiottes pour le reste des mes jours….

Deuxième réflexe à la con, j’ouvre le sachet, je le vide dans les toilettes, je tire la chasse, je sors, je chope mon sac et dit : People i’m off ! ( je l’ai vu dans Gossip girl, comme quoi god bless les séries américaines)

Jamila me suit , confuse , elle me demande pourquoi je partais

Hmm parce que tu m’a filé une drogue improbable (ok pas si improbable que ça)  alors que j’ai 8h de jet lag dans la gueule et que je n’ai rien demandé peut être !!

Mais je l’ai pas dis, je ne sais pas être polie dans ce genre de situations, donc je préfère la fermer … j’ai dis que c’était à cause de jet lag + je ne veux pas trainer à côté de la coke ..( et oui je suis vieille école , crack is wack comme le disait l’autre !)

Elle me dit : on te voyait fatiguée,  on voulait aider .

J’ai pensé : la prochaine fois que tu veux aider pourquoi pas une seringue meuf , et c’est parti pour une grosse partouze les enfants ??? soyons fous !

Je reste polie et je dis que je devais rentrer de toute façon

Elle me prend la main et me dit : Leila j’espère que ça ne changera rien entre nous, j’ai besoin d’être moi-même autour de mes amis…

Moi j’ai pensé : moi aussi j’ai besoin d’être moi-même autour de mes amis, et moi-même c’est une fille qui fait confiance sans avoir peur qu’on lui mette de la drogue dans la main..

Elle me dit qu’elle va m’arrêter le taxi .. et avant de l’appeler elle demande : hmm qu’as-tu fait  du sachet en fait ?

J’ai dit : dans les chiottes si vous le cherchez !

Elle est devenu palote , et a dit : tu sais combien ça coûte ?

J’ai pensé : là je suis dans une ville inconnue , avec une bande d’inconnus , qui m’ont donné un sachet inconnu ( bon pas si inconnu que ça..) , que je n’ai pas demandé, juste parce qu’ils sont « sympas » .. et là on me demande de payer

Et je vous le donne dans le mile, la marocaine en moi est sorti ( big up to her)  : Es -tu entrain de me demander de payer une drogue que je n’ai pas demandé ?

Elle répond : biensûr que non… vas y rentre tranquille chez toi , oublions tout ça !

Et je suis rentré chez moi, en me demandant dans quelle merde je me suis foutue… par quelle merdier j’ai réussis à « ne pas sélectionner » les gens avec qui je passe la nuit … prendre les gens tels qu’ils viennent c’est intéressant …. Laisser entrer tout le monde c’est con…

Mais j’ai revu Jamila, pour dieu sait qu’elle raison, parce que ma théorie de la différence l’a remporté sur celle de la « raison » si on peut appeler ça comme ça, pour moi, elle avait le droit d’être elle-même à côté de moi..

Et je suis persuadé qu’elle ne faisait pas semblant, elle était perdu dans cette jungle New yorkaise, et perdu entre son ex, ses rêves, ses envies, son environnement, et pour avoir était dans cet endroit obscure qui est « l’insécurité » je ne pouvais que la comprendre… elle venait à moi pour demander conseils, et parfois elle avait besoin de parler et j’écoutais …c’est important d’écouter ..

Mais j’ai arrêté d’écouter le jour où je l’ai entendu dire : il ne faut jamais faire confiance à cette fille .. on ne fait pas confiance à une fille qui prend de la coke et qui dit qu’elle la jeté pour ne pas avoir à la payer !  ..

Et j’avais beau ne pas avoir une vraie amitié avec cette fille, ça m’a scratché le cœur..

J’ai coupé tout contact avec elle, parce que j’ai jugé que si elle n’avait pas le courage de me dire ce qu’elle pensait de moi, je n’ai pas à le lui expliquer …

Parfois ça m’arrive de penser à elle, je sais qu’elle n’a jamais eu beaucoup d’amis, parfois je me demande pourquoi, parfois je crois connaitre la réponse , parfois je me dis que je devrai l’inviter à prendre un verre et parler à New york, et puis je ne le fais pas, parce que je me rappelle de ce que me disait ma grand mère : « le temps nous est précieux ne le passons ni avec les gens qui ne nous apprennent rien, ni à faire des choses dont en a pas vraiment envie ! »

Mais ce qu’on retient de cette histoire , c’est qu’il ne faut jamais jeter un sachet de coke parce que ça coute 100$ le gramme( + ne jamais googliser « Combien coûte un sachet de coke » si tu veux pas voir débarquer les flics) , et qu’il faut toujours laisser leur chance aux gens même s’ils la foirent, surtout s’ils la foirent ….

Et ils la foirent souvent, ce qui rend la découverte des bonnes personnes encore plus « folle », mais ça c’est une autre histoire

Une marocaine confidente

1 Comment

  • Ta grand mère a bien raison.
    Et pour la conne Jamila, je présume qu’elle est naive sinon elle allait pas prononcer une bêtise pareille aussi facilement!

Répondre

Current month ye@r day *