La saga de l’été: Mandat de tromper!

6287997205_a9e4ccaa64_z

J’ai passé la semaine tranquille à me dire, j’ai le temps, tranquille Leila, t’as le temps de pondre l’article du dimanche, et me voilà, un samedi soir, 4h du matin, je viens de rentrer, je ne sens pas mes pieds, je bois mon petit litre de tisane ( apparemment ça fait maigrir.. apparemment.. ) et vu que je suis une femme de parole, que j’ai promis une saga de l’été , je vous donnerai un deuxième épisode de la saga… même sur mon lit de mort je l’écrirai cette article (en l’occurrence là c’est un peu de mon lit de mort que j’écris donc have mercy si c’est trop nul.. merci)

Donc m’étant mise la pression, ayant zéro inspiration, la rusée en moi a dit : vas y invente une petite histoire, ça ne peut pas être bien grave
L’honnête moi a dit : non, on n’invente pas, on est des gens honnêtes, et on ne mettra pas notre crédibilité en jeu ( elle est pas drôle « l’honnête moi »)
Donc fin mot de l’histoire, vous ne saurez jamais si cette histoire est vraie ou pas, parce que vous ne saurez jamais qui de l’honnête ou de la rusée a gagné …
j’ai rencontré Badre lors d ‘une soirée organisée par des amis de ma soeur
je traînais des pieds pour y aller, je n’aime pas trop traîner avec des gens trop jeunes ( bah oui 2 ans de moins que moi ça fait beaucoup quand même?? comment je vais trouver quelqu’un là dedans moi?? ) bref
ma soeur a dit: allez, viens, je vais te présenter un mec qui est super fan de ce que tu écris! hé can’t wait!
je me suis visualisé en Virginia Wolf en train de signer des autographes ( maintenant que j’y pense , je ne pense pas que V.W signait des autographes.. bref)
mon stylo dans mon sac, et 2 kilos de maquillage après , on part en soirée…
dans la communauté marocaine de paris, les news vont vite, la moitié des gens présents savaient que je tenais un blog, le quart trouvait que je me la pétais trop pour me parler, l’autre quart ne voulait pas me parler pour pas finir dans un post, et Badre était le personnage qui ferait tout pour que justement, il se retrouve sur un post….
les gens qui veulent que tu parles d’eux font presque tous la même chose:
me parlent de leurs histoires de coeur
me parlent de leurs histoires de cul ( j’en profite pour dire que je ne suis pas Carrie, je vous jure, donc pour l’amour de dieu je ne veux pas savoir si dans la position du lotus tu as une meilleure vision oh toi inconnu rencontré dans une conférence!!)
et citent systématiquement Sex and the City, ou Hemingway, ça dépend « dans quel type d’article » ils veulent atterrir…
bref
Badre a donc commencé par me parler de son ex, la fille qui a brisé son coeur, alors que lui c’est un homme bien qui ne demande qu’à aimer et à être aimé ( blabla bla) moi j’ai pensé : attends, tooo much information, je file vomir et je reviens
mais j’ai affiché mon sourire de star .. (ok je vais arrêter de me la péter dans 2 secondes)
il a vu que l’histoire du mec brisé ne marchait toujours pas, il est passé à l’autre histoire, celle du mec « cocu » , j’ai pensé: come oooooon mec, le tout Paris est cocu , trouve autre chose….
mais il a continué, du coup au bout de 30 minutes interminables, j’ai écouté comment sa copine profitait juste de son argent, qu’elle le manipulait pour avoir des sacs de marque et des bijoux pendant 3 ans, je lui ai dit
- mec tu as clairement choisi de pas voir qu’elle profitait de toi..
lui, outré: bien sur que non, j’étais amoureux et heureux, et tout ce que je voulais c’est la voir heureuse …
moi: mec , donne moi un Chanel et je t’aimerais 3 mois non stop !!
lui: Anyways, tout ça est dans le passé de toute façon, j’ai rencontré quelqu’un et elle est parfaite
je m’ennuyais comme un DSK dans une synagogue un samedi soir…quand ma soeur a déboulé dans la conversation :
- Tu lui parles de Maria là? meuf, elle est tellement ouverte d’esprit cette nana,.. vu qu’elle ne veut pas coucher avant le mariage elle lui a donné l’autorisation de faire ce qu’il veut…si ça c’est pas de l’amour LMFAO
j’ai pensé: mon dieu cette soirée vient de passer au niveau supérieur ..
je lui ai pris le bras, affichait mon plus beau sourire, tendu le premier verre croisé, , guidé vers la véranda: raconte moi tout ça chéri…
Maria habite casa, mais ça ne pose pas de problème parce que toute façon il ne compte pas passer sa vie en France, il compte rentrer au bled, entamer sa vraie carrière de journaliste et cesser enfin d’être pigiste…il l’a rencontré via des amis , mais on s’en fout de tout ça, ce qui nous intéresse dans cette histoire c’est que sainte maria ne couche pas ( moi pas de problème avec ça) , et sainte Maria comprend que son mec a des besoin physiques tellement pressants, tellement fort que si elle ne les satisfait pas , il ira voir ailleurs…
3 verres plus tard, Badre a complètement zappé que j’étais un peu féministe-machista (féminin de macho) et a dit : – c’est tellement important de pouvoir parler de ce genre de chose avec sa femme tu sais? savoir qu’elle s’est préservé pour moi ( beurk numéro 1) , savoir qu’elle comprend mes besoins ( beurk numéro 2) , c’est tellement rassurant de savoir qu’il y’a encore des femmes, be39elhoum* quelque part dans ce monde, et que j’ai eu le chance d’en* croiser une…hamdoulah…
j’avais envie de lui dire, que c’est tellement angoissant pour une femme comme moi, de savoir qu’il y’a des filles, out there, qui tiennent ce genre de discours aux hommes, c’est tellement affreux de savoir qu’en 2012 de jeunes filles pensent encore à l’homme comme un animal sexuel, et à elles mêmes comme des madones saintes ni touches qui sont le « ultimate reward » au monsieur baiseur universel…
qu’il faut arriver au mariage vierge , mais lui noooooooon, il doit apprendre,et puis ces pulsions sont tellement incontrôlables messkine que voilà, faut pas lui en vouloir
j’avais envie de lui dire qu’il a intérêt à pas me présenter sa copine slach future épouse parce que je serais prise d’une envie incontrôlable de lui remettre les neurones en place via une belle gifle bolywoodienne!
j’avais envie de lui dire que c’est scientifiquement prouvé ( pensez à me faire rappeler à l’occasion de vous envoyer l’article d’ailleurs) qu’une femme c’est tellement plus horny qu’un homme, donc partant de ce postulat pourquoi on ne dit pas aux femmes: allez y msskinate vous ne pouvez pas vous contrôler…
mais j’avais surtout envie de lui dire, comment peut on fonder une famille, se dire oui pour la vie, signer pour un contrat qui stipule que tu peux voir ailleurs parce que tu as une arme fatale entre les jambes qui fait qu’il faut la partager avec le monde …
et cette maria, si elle me lit, j’ai envie de lui demander pourquoi? Est-ce un héritage culturel? on t’a appris ça et tu n’as jamais eu la lucidité de remettre les choses en question? où est-ce le désespoir? et la peur de finir tes jours seule qui te font faire ce genre de concessions?
quelque soit la réponse, moi je ne la comprendrai pas, je n’en veux pas aux hommes, j’en veux à ces femmes qui ont fait le choix de l’humiliation, de la concession, le choix d’être réduites soit à un outil sexuel soit à une madone femme au foyer, celles qui n’ont pas su imposer leurs règles ni leur respect, j’en veux à ces femmes qui ferment les yeux, à celles qui donnent ce genre d’autorisation, à celles qui réconfortent l’homme tous les jours dans sa connerie..
je n’ai rien dit de ça à Badre, de un parce qu’il était déjà bourré et que mon monologue n’aurai rien changé, mais surtout parce que ma pensée serai absurde pour lui, qui suis je pour le juger ou juger sa femme parfaite? je ne suis pas une fille be39elha après tout, et je ne comprend rien aux besoins de ces messieurs….

ils se sont mariés il y’a un mois, elle continue à vivre à casa, il continue à travailler sur Paris, je le croise de temps à autre à la Mansouria, à chaque fois au bras d’une nouvelle femme, sans alliance, il me fait souvent un clin d’oeil, ce clin d’oeil qui veut dire: 3ibna wa7ed !

Une marocaine honnête .. ou rusée…

*raisonnables

Soyez le premier à laisser un commentaire

Current month ye@r day *