La saga de l’été : Bitch attitude

Garance Doré Illustration

Garance Doré Illustration

 

J’étais dans un « Monop » à me balader avec un pote ( don’t judge me, il y a la canicule à Paris et je n’ai pas de clim), il me racontait comment pour la énième fois il s’est fait rejeté par une nana à qui il a failli acheter une montre Cartier …

J’ai dis : «Le bon côté c’est que tu as économisé au moins 3000 balles ! Tu pourras m’acheter une clim tiens »

Il a dit : «Si j’avais les 3000 j’aurai pas le cul collé au rayon surgelé !» avant d’ajouter : «Et puis de toute façon toi, tu ne dois pas vraiment comprendre mes histoires toi qui est toujours réglo avec les hommes …»

J’ai pris un pot de Ben and Jerry que j’ai mis sur mon front (Si vous habitez à côté d’un Monop sur l’avenue de Clichy n’achetez pas de Ben and Jerry Cookie Dough …) et j’ai pensé : Soit je laisse mon pote croire que je suis une sainte, comme le pense les trois quart de mes potes d’ailleurs (normal, vu que c’est moi qui leur ai dit), ou je casse le mythe … Il faisait chaud, on avait au moins 45 minutes à tuer, et puis j’ai un blog à ranimer avec mon histoire.

J’ai remis mon Ben and Jerry au frais , pris Seb par le bras et dit :

- On ne dirait pas comme ça …. mais j’ai déjà été bitch avec les mecs

- Ah oui ça je m’en doute bien , ce que….

C’est emmerdant, les gens qui nous connaissent trop, ça coupe des histoires et puis ça nous emmerde !

- Il y’a 2 , 3 ans, qu’est le temps qu’on a vraiment vécu hein mon Séb ? donc il y’a 2 / 3 ans j’étais en pleine crise identitaire ….

- Parce que tu penses que là tu t’en est sortie là ?

Je l’ai giflé avec une escalope de dinde et j’ai continué: «Je ne savais pas ce que je voulais, sortais d’une histoire, en plein manque /besoin d’amour, quand j’ai rencontré un mec ….sur internet … il m’a écrit, je lui ai répondu, on a parlé de mon blog, il a dis qu’il détestait mes idées, j’ai dis que je le détestais lui  il m’a dit qu’il était athée je lui ai dit qu’on arrête la conversation de suite parce que je suis croyante et que ma mère m’autorisera jamais à l’épouser …Cette histoire a duré des mois, jamais je n’ai ressenti le besoin de le voir, nous avions des débats d’idées souvent et de personnes le plus clair du temps, jusqu’au jour où il m’a proposé un verre, il habite dans le 20 ème moi dans le 17 , a proposé qu’on se salit le chemin et qu’on se voit à Pigalle ( pas de commentaire steup! ), un brushing et trois couches de fond de teint pus tard je roulais sur mon petit Velib à la rencontre potentiellement de l’homme de ma vie ( oui je suis comme ça , it’s all or walou ) donc je pédale je pédale, j’arrive à Pigalle, je vois un garçon qui me regarde avancer, un garçon à la tenue tout droit sorti des archives des années 50, et la coupe de cheveux d’une époque non identifiable, je me dis que non ça ne peut pas être lui, il me sourit, je pense MERDE ! Je réfléchis deux secondes à faire demi tour de tracer vers chez moi, de changer de numéro de téléphone, de déménager quand il me dit: «Leila !» Le malin m’avait facebooké, moi quand je l’ai facebooké il y’avait une photo de Lion comme photo de profil … La louze … J’étais piégée, j’ai arrêté le Velib, dis : «Ah c’est toi ! je n’ai pas de place de Velib je dois repartir en arrière j’ai vu une station avant.» il me sourit et dit: «Pas de souci je t’attends ici»

Je rebrousse chemin et envisage sérieusement de pas revenir …»

- Mais tu es une BITCH ! Juste parce qu’il était mal sapé tu l’as laissé planté comme une prostitué à Pigalle??? Mais c’est horrible !!

- Hey ça va ! Tu as largué une nana parce qu’elle a mis une jupe en tweed

- En plein canicule !! excuse moi si j’ai des valeurs !

- Relax je l’ai pas laissé planté , je suis retournée, après tout il m’a proposé un verre pas une bague ! Et surprise pendant a soirée j’ai réalisé qu’il n’y avait pas que son costard qui sortait d’une autre époque, mais aussi son comportement, très doux, très vieille école, très gentleman, dans les moindres petits gestes,n’empêche que l’attraction marchait pas, en tout cas pas à mon niveau ! On a passé facile 4h à se parler, ensuite on a marché jusqu’à ma station Velib et on s’est claqué la bise avec la promesse de nous revoir pour diner ASAP… Et on s’est revu, moi dans ma tête on était potes, mais je savais qu’il voulait plus, dire que je ne savais pas serait un grand mensonge ….

- Donc tu as joué de ses sentiments parce que tu avais besoin d’attention et tu l’as jeté comme une culotte  H&M !

Il commençait sérieusement à m’agacer : – Mais non tu n’as rien compris …..Ce n’est pas tout à fait ça … et puis c’est mon histoire !

Il n’a rien dit, j’ai compris qu’il voulait connaitre la suite :

- Donc ça a duré des mois, j’ai passé des messages mi clairs mi codés de : Je ne suis pas prête à être avec un homme.. ni une femme d’ailleurs, et un soir on sors diner et je lui raconte comment j’ai été en blind date avec un mec qui s’est bourré la gueule et m’a dit qu’il était fou amoureux de moi, avant de presque s’évanouir sur la Ferrari d’un mec énervé et que j’ai été obligée de négocier pour sa vie avant de le mettre dans un taxi, mon « pote » y a vu le signe que j’étais ready pour l’amour et c’était le début de « son approche drague », il a commencé à m’envoyer un texto la minute, une fois j’étais en réunion à ma sortie il avait appelé 12 fois ! il a dit que vu que je ne répondais pas il s’est fait du souci , il connaissait mon emploi du temps par coeur, mes soirées gym, mes soirées copines, mes soirées ciné en solo, et en fonction me proposait des plans, que je déclinais , je me sentais étouffée, mais le fait d’être le centre d’intérêt de quelqu’un a fait que je n’ai jamais mis de barrière claire et nette … jusqu’au jour où je suis tombé malade, Lamia était en déplacement, je crevais seule chez moi, il a déboulé avec un panier pique nique et une soupe

- Oh mon dieu !… je sens que je vais te détester d’ici la fin de l’histoire

- Oui y’a des chances ! Donc il est venu chez moi , a préparé la table, c’était méga adorable, et vers minuit , j’ai mis Jazz radio

- Oh my!!! ou la radio de « je vais te rouler une pelle tu ne sauras pas d’où est ce que tu as été frappé mon coco !  »

- Et avec ma crève et ma fièvre , je l’invite à danser … il comprend, et m’embrasse …. et moi je lui rend son baiser parce que … pourquoi pas ! sauf que c’était très « intéressant », ce garçon me donnait son coeur en m’embrassant, ce genre de choses ça se ressent, il me donnait son coeur et moi je lui ai refilé la grippe ! j’ai mis fin au baiser , et je l’ai mis à la porte! Je sais je sais ne dit rien ! Le lendemain il m’a juste demandé pour savoir si j’allais mieux , j’ai cessé de répondre, il a continué à me proposer de sortir ou de venir me voir, j’ai toujours inventé une excuse, et un jour il a finit par me demander si je prenait la distance à cause du baiser, j’ai pété mon câble en lui disant qu’on était pas au collège et qu’un baiser ne voulait pas dire que j’allais l’épouser … qu’il fallait qu’il se calme et qu’il me laisse tranquille parce qu’il veut plus que mon amitié et que je n’ai rien à lui offrir …et ça c’est la version light de ce que je lui ai dit … il s’est excusé de m’avoir harceler et il est parti ….

- Fin mot de l’histoire tu l’as utilisé pour te sentir intéressante, very typical bitch behavior !

- Oui, je l’ai utilisé pour me sentir intéressante, depuis le début je savais ce qu’il voulait, j’ai prétendu ne pas savoir, j’ai pas été claire avec lui parce que j’en profitais ! Mais c’est quand même quelque le chose le regard d’un homme qui nous admire !!!

- ça doit être ça le slogan des « bitch » !

- Bon viens on se tire d’ici, le vigile commence à nous regarder chelou, on a trop trainé dans ce rayon !

- II y’a un Picard un peu plus bas sur l’avenue.

Et en route vers le Picard, je n’ai pas pu m’empêcher de repenser à Houssam, ça remonte à longtemps, je n’ai donc pas tous les détails en tête, mais je me rappelle clairement que j’ai rencontré un homme très sincère, et c’était peut être ça son malheur, je lui ai marché sur le coeur pour mon propre égo, et longtemps après je l’ai blâmé de pas avoir su tracer une ligne entre l’amitié et l’amour, et d’avoir « mal interprété mes gestes » ….quelques mois après ma « crise » il m’a écrit pour me dire qu’il était vraiment désolé de s’être laissé autant aller avec moi, qu’il espère que je ne pense pas du mal que lui, et que c’est de sa faute, pour avoir cru que j’étais différente …..j’avais trouvé le message pathétique à l’époque, ce que je ne comprenais pas , c’est que la roue tourne, on finit toujours par payer la souffrance que nous avons causé à quelqu’un, aussi minime soit elle, je ne savais pas que moi aussi un jour je serai le « Houssam » de quelqu’un, et puis ce jour est arrivé , et j’ai appris…

- Tu vois mon petit Seb , nous sommes tous la bitch de quelqu’un !

- Et tu sais c’est quoi le malheur. Je ne sais pas si il vaut mieux être une bitch ou un Houssam dans ce bas monde !

Et la question est restée suspendue devant les portes d’un Picard …

Une marocaine ex Bitch

 

3 Comments

  • Répondre juillet 18, 2014

    beti

    Oh comment ça me fait plaisir de te lire!!! ton blog m’a tellement manqué… si tu veux mon avis, malheureusement, c’est difficile de trouver un juste milieu soit on est bitch soit on est un houssam, et dans les deux cas, on risque de souffrir …

  • Répondre juillet 19, 2014

    houssam

    Salut les gens,
    Vu que je suis cité, je me permets…
    Je voulais juste expliquer une chose, je n’ai pas eu de regret et je n’ai pas de regret à avoir parce que j’ai fait de mon mieux… c’est comme ça que je conçois la chose. En revanche, si la personne en face n’est pas sur la même longueur d’onde, c’est une folie de continuer à y croire !
    Puis leila, t’as pas à te sentir bitch. ce n’était pas moi l’élu de ton coeur :p, c’est tout! on ne va pas en faire tout un fromage… Cela dit, je pense qu’il y a plus important dans ce monde que nos petits bonheurs égocentriques…
    à tchô!

  • Répondre juillet 27, 2014

    Guesta

    Nul à chier comme papier…. Mais étonnée qu’elle nous parle pas de cul comme à son habitude …

    Peut être qu’avec le mois du Ramadan, elle se retient un peu…

Répondre Cliquez ici pour annuler la réponse.

Répondre à beti Annuler la réponse.

Current month ye@r day *