La maladie du sans avis…

Illustration: Garance Doré

Illustration: Garance Doré

 

 

Cela fait des mois que ça dure, ce « phénomène » de page blanche, où rien ne se passe, rien ne sort de ma tête, je commence à écrire et je m’arrête , les idées sont là, ça accouche d’une phrase, voire de deux … et puis plus rien …

ça fait des mois que je cherche un chemin de retour vers qui je suis … un chemin de retour à la maison …. qui est ce blog , en vain…

C’est très dur d’être loin de qui on est , de ce qu’on aime faire .. c’est dur pour moi, c’est dur pour les gens autour de moi qui ne comprennent pas pourquoi malgré leurs efforts je garde un semblant de tristesse …

Je ne sais pas si vous avez déjà « diagnostiquer  » cela, ce sentiment d’éloignement de soi … on continue à vivre, on continue à être heureux , mais on s’éloigne de ce qui nous définit …

Un pote m’a un jour demandait pourquoi j’écrivais et je ne savais pas répondre … avec le temps j’ai trouvé une réponse … j’écris parce que quand je le fais, je me retrouve … et j’aime cette compagnie

L’appétit vient en mangeant, l’écriture aussi, apparemment c’est une question d’éducation et de discipline, que je ne l’ai pas … moi j’ai toujours  marché au feeling, j’ai écrit par les tripes, au plaisir de le faire …

Du coup quand les affaires de #robe, ou #muchloved ou #liberte ou #handicapeviolé ont explosé , je me suis dit tiens c’est le moment, c’est LE sujet, on t’attend dessus , révolte toi, exprime toi ….

et puis rien …

J’étais et je suis toujours incapable de formuler une phrase sur ces sujets , comme sur plein d’autres sujets d’actualité .. je n’ai malheureusement ( ou heureusement), pas d’avis la dessus … je me sens concernée , mais sans plus …

Il y’a quelques mois , un sujet pareil aurait fait partie d’une saga de la révolte … je me serais énervée et j’aurais probablement fait un sitting ou 5 …. ( j’aime ce chiffre)

Aujourd’hui je n’ai pas d’avis ….

Et comme pour une ‘maladie’, j’ai essayé de me soigner de ce ‘manque’ d’avis,  j’ai consulté des blogs, des sites d’info, visualiser des vidéos , chercher une « source » d’inspiration … en vain …

Je m’en voulais terriblement de rester silencieuse face à des sujets aussi forts, aussi  impactant pour une société qui est mienne … je ressentais de la compassion , et rien d’autre que la compassion , un copain m’a dit: On dirai que tu t’en fou ! et c’est perturbant …

Sa réflexion m’a laissé perplexe … mais n’a rien déclenché … je n’avais pas non plus ressenti le besoin de lui prouver le contraire, j’ai chopé la maladie du « sans avis » et rien n’y personne ne pouvait la changer , j’étais maudite, et je ne toucherai plus jamais de « clavier », je pouvais mettre une croix sur l’écriture et ce blog, si une histoire de liberté individuelle ne me revoltait pas, rien ne le fera ……

Il y’a quelques semaine l’abonnement d’hébergement du blog a expiré, mon blog a disparu du net …

J’ai annoncé à mon mec avec nonchalance : Je n’ai plus d’hébergement , c’est le signe qui manquait pour que j’arrête le blog

J’ai vu beaucoup de la tristesse dans ses yeux, et il a dit : Tu ne peux pas faire ça … ce blog c’est toi ..

Je n’ai rien dit, mais j’ai renouvelé l’abonnement … pour une raison méconnue

Hier soir devant la télé, affalée sur mon canapé, je suivais l’histoire d’une jeune fille qui a été traumatisée par une histoire d’enfance et qui luttait contre ses souvenirs, elle refusait d’y repenser, elle disait avoir tout mis dans une boite et fermé la boite à jamais , son médecin lui a répété plusieurs fois: c’est OKAY de se souvenir !

et plus il répétait la phrase , et plus ça faisait eurêka dans ma tête …

C’est OKAY de se souvenir …

C’est OKAY de se souvenir …

comme c’est OKAY de ne pas avoir d’avis !

J’ai été « formatée » pour avoir un avis sur tout et d’exprimer cet avis , de le crier sur tous les toits …

Au final j’ai fini par avoir un avis POUR en avoir un … sinon , je ne me sentais pas normale ..

les gens qui parlent, ceux qui s’expriment,  expriment un avis sur un sujet … ne pas avoir d’avis, c’est savoir la fermer …

pendant longtemps je me suis répétée que si je n’allais pas donner un avis « intéressant » valait mieux la fermer, j’ai appliqué ça à mes expressions et à celles de mon entourage , et puis un jour j’ai cessé d’avoir un avis sur tout … et ce jour-là j’ai essayé de me soigner alors que « c’est OKAY de ne pas avoir d’avis » …

J’ai laissé mon blog devenir le reflet de ce qu’on attend de moi, et quand j’ai cessé d’être là où on m’attend j’ai cessé d’écrire …pour ne plus décevoir, sauf que dans le process je me suis éloignée de la personne dont j’adore la compagnie ! moi-même ….

Je ne sais pas si le robinet va s’ouvrir et si les flux d’inspiration reviendront, je ne sais pas si ce post sera suivi d’un long silence , mais je sais que j’ai terriblement envie de me retrouver , parce que je n’ai pas d’avis et ce n’est pas bien grave ..

Une marocaine sans avis …

7 Comments

  • Répondre juillet 12, 2015

    Ouijouijette

    Je crois qu’il ne s’agit pas de maladie, mais plutôt d’un état d’âme, ça fait des mois que je te lis, j’ai dévoré tous tes articles, et comme son nom l’indique ton blog exprime ce que tu es.. Ce que tu es dépend certes de ton entourage, des évenements qui passent, mais ne se limite pas à celà, ON EST LÀ POUR LIRE CE QUE RESSENS LAILA NON PAS COMMENT LAILA RÉAGIT FACE À UN EVENEMENT X, le silence est un état d’âme, le silence fera parti de ton blog d’une manière ou d’une autre.. Pour l’inspiration ça viendra, ressource toi, à un moment tu sentiras sa présence sans même y penser. (Excuse les fautes d’ortho j’ai pas envie de lire et corriger lol)

  • Répondre juillet 12, 2015

    Hind

    Moi je pense que tu as sûrement un avis mais tu as la flemme de le partager et c’est okay d’avoir la flemme de partager :) moi aussi j’avais un blog où je parlais de ma vie compliquée blablabla… mais quand tu trouves un certain équilibre ( professionnel, sentimental…) tu te dis les lecteurs sont habitués à voir sur mes pages le reflet d’une éternelle torturée qui parle de sujets profonds et ça les rassure quelque part sur leurs vies tout aussi compliquées alors que maintenant il n’y a rien de spécial à raconter ( les gens ne voudront pas lire les chroniques d’une nana « heureuse » ça les énerve). Et puisque j’aime écrire, et que j’ai décidé d’être heureuse, j’ai changé complètement de cap, de type de blog (malgré que de temps à autres je n’arrive pas à m’empêcher de me révolter sur quelques un de mes articles mais ça reste léger). et oui la légèreté n’est pas un crime, je ne pense pas qu’on sera moins intellectuel ou moins cultivé. J’ai appris également que je ne suis pas obligée d’écrire, que les lecteurs attendent mes articles et c’est très motivant mais ça ne doit pas me stresser. Ton blog ce n’est pas toi, ce blog a été une sorte de thérapie, de journal intime, de confident et qui avait pour objectif de te libérer, de vider ton esprit. moi j’ai l’impression que c’est okay maintenant tu es bien ne te torture pas à vouloir garder quelque chose qui ne te ressemble plus, qui ne te sert plus à grand chose. et c’est okay d’être heureuse pas la peine de chercher la petite note de tristesse touuut au fond comme si tu raclais le fond d’un délicieux yaourt, il y aura tjrs un chwiya qui restera collé au fond. jette ce pot de yaourt ma belle! si tu aimes écrire fais-le, écris ce que tu as envie d’écrire pas ce que les autres attendent que tu écrives. grosse bise et bon courage pour la suite.

  • Répondre juillet 12, 2015

    Walid

    Hello hello :)
    ça fait bien longtemps que je ne suis pas passé par ton blog pour être sincère… et là comment un sentiment de nostalgie mêlé à de la curiosité m’a fait cliquer..
    Et je dirai pour ma part que c’est pas une maladie mais plutôt une évolution.. prendre le temps de prendre le recul et regarder la société pour en comprendre les ficelages..maillages.. Il y a un temps pour la réaction quand on a le nez dans le guidon et un temps pour la contemplation :)
    En mon sens il n’y a pas de mal je suis d’accord avec le médecin ;)

    Sauf que je ne suis pas totalement d’accord avec ce que tu dis pour le coup.. Ne pas choisir, c’est choisir de ne pas le faire –> il en va de même pour les avis ;)

    L’engagement ne se traduit pas forcément par une action, ou plutôt une action visible de tous => mais par une action que l’on a avant tout vis-à-vis de soi même

    Enfin bon c’est mon avis

    Bon courage et bonne évolution ;)

    Un marocain qui aime contempler

  • Répondre juillet 13, 2015

    jamila

    Bonjour Leila,

    Je n’ai pas aussi d’avis sur la maladie(lool) je te taquine.

    Je veux juste que tu sache que t’es blogs m’ont bcp manqué. .tes histoires fofolles encore plus. .
    Rassure toi, on passe tous par des moments où on n’ a plus l’inspiration, on n’a plus l’envie de réagir. .on se contente uniquement de l’indifférence . .mais tu sais quoi, cette indifférence est notre ultime chemin pour retrouver soi même et se réconcilier avec.
    Bon, je te propose un truc, check mon blog, tu va avoir un peu d’inspiration.
    Bisou et courage

  • Répondre juillet 20, 2015

    Nanou

    Je partage tout à fait l’avis de HIND, je ne l’aurais pas mieux dit !!!

  • Répondre novembre 25, 2015

    souad

    Bravo pour tes idées folles et magnifiques.

  • [...] panne ». Dans Ses Etats d’Ame de Marocaine, Leila va jusqu’à la définir comme une maladie, la maladie du Sans Avis. En la lisant, je ne me voyais plus comme un cas isolé, mais j’ai compris plus, en lisant les [...]

Répondre

Current month ye@r day *