La fin du massou9ich?

Adnane Addioui

Il est 20h15 je suis toujours dans mon lit, j’ai passé la journée dans mon lit , fenêtres ouvertes, yeux grands ouverts …. je fixais à tour de rôle le mur et le ciel bleu ..

Je sais qu’on est dimanche et que j’ai promis d’écrire les dimanches matin, mais ce matin je n’ai pas envie de raconter des histoires … ou j’ai peut être envie de raconter la mienne …

J’ai grandi dans un beau pays, où il fait beau hiver et été, où sa sent bon la coriandre et la canelle, où les femmes ont le sourire aux yeux , et où il fait bon d’y vivre enfant …

On été gouverné par un roi, je ne peux dire que c’était un homme, parce qu’on m’a appris qu’il était bien plus fort, beau, robuste , tronc de tout un peuple pour être ramener au titre « d’homme » , simple mortel … petite je voyais les gens lui baiser la main, et me promettais que si un jour je le croisais moi aussi je ferai comme eux, après tout c’est mon roi, il veille sur moi …

J’ai grandi, et mes amis français se moquaient de ma « servitude », comment accepter le baise main, je ne bronchais pas, que savent ils de nos traditions? de notre respect de nos aînés ? que savent ils de notre culture et de nos coutumes ? Ce qu’ils voyaient comme servitude, moi on m’a appris que c’était ça l’amour et le respect…

Le roi est mort un matin de juillet, j’ai pleuré , yeux rivés sur mon écran j’ai regardé la cérémonie , on venait de perdre un père, tout le royaume le savait, tout le royaume le pleurait …..( ou en tout cas c’est ce que je pensais ..)

 

Et j’ai vu son fils, portant le cercueil de son père, larmes aux yeux , et ce jour là , je suis tombé amoureuse, le roi est mort vive le roi, et ce nouveau roi était humain.

Ses photos ont inondé les journaux, entrain de faire du jet ski, de conduire sa voiture seul, d’aller vers les foules , de demander pardon aux victimes des années noires, de nous faire partager sa joie de trouver la femme de sa vie… je n’avais jamais « demandé » un changement, mais voir qu’un autre royaume était possible m’a remplit d’un espoir maladif …

 

Puis un jour j’ai quitté le royaume, mais rien n’a changé, j’étais fière d’y appartenir, j’étais fière d’être gouvernée par un roi, leur démocratie universelle ne m’intéressait pas, on ne peut pas calquer le même modèle partout dans le monde, et puis chacun fait comme il peut dans le plus beau du monde… que sait le monde de nos traditions? que sait il de nos coutumes? après tout nous sommes bien l’exception marocaine …

Le monde arabe s’est enflammé, de Tunis au Caire , et Rabat restait zen, encore une fois, nous ne sommes pas la Tunisie et sommes pas gouvernés par un dictateur, encore une fois pourquoi nos rues s’emflameraient pour une cause qui n’est pas la notre ….

Les gens sont sortis dans les rues, mouvement du 20 février, je n’ai pas pris position

On nous a proposé une nouvelle constitution , je ne suis pas parti voter …

J’ai vu des gens se faire tabasser dans les rues , j’ai pris ma première claque : nous respectons donc un système qui ne nous respecte pas ! nous baisons une main qui nous gifle… mais je n’ai rien fait … j’ai partagé par un statut facebook , militante 5 minutes du clavier j’étais, ensuite j’ai repris mes activités bien plus importantes qu’une bande de médecins qui se font battre devant le parlement de Rabat ….. après tout le Maroc a bien de plus gros problèmes économiques que ça !

Je suis une citoyenne passive, sous prétexte d’être respectueuse de nos « coutumes », de nos « traditions » de notre » roi » ! quoiqu’il arrive aux autres « sujets » c’est forcement qu’ils l’ont cherché … après tout notre gouverneur ne peut se tromper, il est sacré , c’est la constitution qui le dit, et depuis quand le sacré se trompe?

Jeudi 1er août, le sacré donne sa grâce à un criminel, ce n’est pourtant pas la première fois , mais c’est la première fois que la toile s’enflamme , c’est la première fois que la passive en moi s’enflamme

Ce que je réclame  : Des explications ! comment une telle erreur a pu être commise ! je suis lucide, le criminel a quitté le territoire marocain rien ne le ramènera en prison, mais je veux qu’on me dise qui est le responsable , que ce dernier paie et que les mesures soient prises pour que plus jamais ça ne se reproduise …

Vendredi, je regarde avec effroi les manifestants se faire tabasser dans toutes les villes du royaume, moi a qui on a toujours dit que les manifestant étaient des malfrats je regardait mes amis, ces gens qui m’égalaient en passivité en sang pour être sortis demander : Pourquoi ! le mensonge auquel je voulait croire toute ma vie venait de tomber … et je réalisais que si je refusais de voir aujourd’hui je ne verrai jamais

Samedi nous sommes une centaine devant l’ambassade du Maroc à Paris, j’ai le coeur qui bat, c’est ma première fois, je n’ai aucune étiquette politique, je regarde tous ces gens autour de moi qui me ressemblent , je brandis ma banderole, je n’ai pas peur, je veux qu’ils sachent qu’on est là, je veux qu’ils daignent nous expliquer, je veux qu’ils paient !

Dimanche matin, un communiqué tombe, le palais confirme l’impensable : le roi ne savait pas ….

Je vois les status facebook « sourire » un par un, remercier le palais d’un tel geste, crier vive le roi, merci mon palais …

Dimanche matin je remet mon drap sur moi et je décide de passer la journée dans mon lit, dans ma propre tristesse

Je ne suis pas une militante, je n’ai jamais milité plus loin que pour mon salaire et des promo air France, je suis une marocaine très liée à mes traditions et à mes coutumes , je ne m’attarderai pas sur Daniel Gate, ni sur ce qu’il a fait, soyons honnêtes , des pédophiles y’en a par milliers au Maroc, cette grâce ne devait pas être la première et je pense qu’on aurai du nous indigner le jour où le Luc Ferry a déclaré qu’un ministre français venait goûter à la chaire jeune dans la ville rouge … mais nous ne l’avons pas fait ….

Aujourd’hui, je suis cloîtré dans ma chambre, je suis pensive mais c’est bien ça le « risque » qu’on prend à sortir de sa « passivité » , on prend le risque  » de croire  » et par conséquent celui d’être vulnérable … mais je sais, je sais que plus jamais rien ne sera pareil, que le tabou est tombé, la sacralisé est levée ou au moins vachement secouée, et que demain ne ressemblera plus à hier, parce que je crois fort que des milliers de gens passifs comme moi sont entrain de sortir de leur coquille , d’enlever ce voile sur les yeux, de questionner  » le sacré » , de répondre au « mamfrasish » par un « chkoun lifrassou alors » au lieu d’un massou9ich …

Le train est en marche , si vous n’y montez pas , ne lui barrez pas le chemin, je ne sais pas pour vous mais moi j’ai envie de dire à mes enfants un jour : je l’ai fait ! j’étais dans ce train, pour vous, pour moi, pour que plus jamais le mot 7ougura soit dans notre dictionnaire …

 

Et vous vous leur diriez quoi?

 

Une marocaine révoltée

Soyez le premier à laisser un commentaire

Current month ye@r day *