Kids we’re going public !

Illustration Garance Dore

Illustration Garance Dore

 

Depuis trois jours je me la pète, ( Ok depuis 2 ans), mais depuis 3 jours j’ai augmenté d’un gramme… ( ou de 3 ….) je marche dans la rue mais dans ma tête je suis dans le défilé Balmain en robe décolletée devant , derrière , sur le côté ( j’ai le corps qui va avec aussi of course , bien évidemment) , je retire le velib et je jette mes cheveux en arrière comme Adriana Camembert pour une pub  croix rouge, je ne tape plus la bise à mes potes ( je suis trop précieuse), je mets mon meilleur pote en attente parce que je dois parler à mon agent ( que je n’ai pas encore…)… je ne porte QUE des talons comme ça je prends les gens de haut …

Je me donne des self-high fives devant le miroir, je me tape des barres de rire de mes propres blagues et je m’auto félicite genre : « t’es comme le vin meuf tu te bonifies avec le temps ! »

J’écoute Natasha Bedingfield chanter Weightless, et quand elle dit : « My face on my ID makes me VIP, ! » je lui répond : yeah that’s me bitch …

Je vais boir un verre avec un pote et je lui dis : « Ce soir mec, c’est la big teuf, ce soir je suis nominée meilleure blogueuse, ce soir l7i7a ! ce soir on privatise le Baron ( PS : toujours à la recherche « d’amis » pour me faire entrer la-bas, à bon entendeur « BARON »…)

Il me dit : « Tout ça parce que tu es top 5 ? tu feras quoi quand tu seras top 1 ? »

Et ça m’a calmé…

Parce que jusqu’ici je ne me suis pas posé la question

Pour l’instant je kiffais ma life et je kiffais ma race, et j’avais arrêté de manger pour porter ma robe le jour J (d’ailleurs c’est quand le jour J ? ) , et pour entrer dans mon bikini 2 ficelles et demi quand je serai à Rio ( ça aussi je vous l’ai pas dis ?)

Donc je ne me suis jamais demandé ce qui arrivera si je deviens number one !!

Ce blog a commencé par une blague et nous voilà 2 ans après sur un podium, et qu’on se le dise ça fait flipper ma race !

On arrête de rigoler deux secondes et on répond à cette question : « On n’était pas vachement plus détente quand la marocaine n’avait pas de visage ? ni de nom ? »

Je pouvais parler de tout le monde sans prendre de pincettes, je pouvais partir en soirée, scruter, choper la bonne histoire, et vous la raconter le lendemain tranquilo sans avoir peur qu’on m’arrache les pneus de mon velib et qu’on déguise mon meurtre en accident !

Et tout ça, et bah c’est fini …

Et pourtant des gens j’en vois défiler ! et mon dieu ce que j’ai envie de vous en parler ! mon dieu ce que ça me tue de garder ces histoires de mahboule pour ma race pour la simple raison que j’ai donné un nom et un visage à ce blog ( ça et parce que je tiens à mes cheveux … )

J’ai peur et je vous le dis, j’ai peur que l’aventure s’arrête, j’ai peur qu’on s’ennuie, j’ai peur que la beauté, la folie de la marocaine soient dans son anonymat, et que tuer cet anonymat, tuera cette belle aventure …

Et puis je me relie, et je donne une self –gifle, et je me dis : « Déconne pas, anonymat de baratin de mes fesses ( en ficelle et demi à Rio of course) Go public, et on se tapera des barres de rire , avec moins de cheveux fort probablement, mais qu’est ce que la vie sinon des prises de risques ?

Leila

 

Pause publicitaire , c’est ici qu’on vote http://marocwebawards.com/vote/login

 

Soyez le premier à laisser un commentaire

Current month ye@r day *