Jenny from the block…

Illustration Garance Doré

Illustration Garance Doré

 

L’une des plus belles choses de la vie c’est son aptitude à nous surprendre aussi souvent que nécessaire, nécessaire à ce qu’on se réveille, nécessaire à ce qu´on se blesse pour nous faire comprendre que nous sommes encore humains, nécessaire à nous ramener aux gens qu´on aime

Mais la plus belle surprise de la vie c´est celle qui nous ramène à nous même…

le week end dernier j’ai sauté dans un avion et 1h30 après j’atterrissais dans les bras de mon plus vieux pote, à Frankfurt

On  s’est connu au lycée quand j’étais une ado boutonneuse et lui un rappeur tombeur

On ne s’est jamais promis de rester proches, notre contrat était moral, pas de pacte de sang et pas de grands speech aux portes du lycée, pas de tatouages sur les arbres : « Leila et Mehdi amis pour la vie… » et comme une évidence nous avons toujours su que quoiqu’il arrive on ne se perdra pas….

Et on s’est perdus de vue, et chacun a fait son bout de chemin, on gardait un petit fil relié à l’autre pour avoir des débris d’informations, mais on s’est surtout pris dans le tourbillon de la vie….

4 ans, c´est le temps qui a fallu à la vie pour nous montrer le chemin de l’un vers la vie de l´autre …..

5 minutes, c’est le temps qu´il m’a fallu pour retourner de fond en comble son appartement et tomber sur une vieille photo de lui, avec trois filles….

Lui déguisé en Eminem improbable, la fille à gauche a du emprunter le manteau, l’écharpe et le sac de sa mère, et l’autre à gauche avait au moins le mérite de cacher ses bourrelets sous un gros manteau vert….

…..mais c’est ma sœur sous le manteau vert……. non mais , putain ce qu’elle revient de loin celle là, (chérie si tu me lis , tous les matins une prière s´impose au bon Dieu pour toutes ces bonnes actions vestimentaires sur toi…)

Je décide de prendre la photo en photo (je sais la lourde phrase), je zoom, et la claque…

La fille sous le manteau rouge de sa mère, avec une écharpe rouge, une ceinture rouge, un pull noir, des chaussures rouges, des grosses lunettes de vue, et la peau luisante surement à cause d’un écran total improbable, c´est MOI

C´était un jour de Saint Valentin, et j’avais mis du rouge parce que je trouvais ça amoureusement génialissime, et on avait décidé de partir à Hessan prendre une photo à 10dhs pour marquer cette journée….

C´était il y a 8 ans……

Aujourd´hui cette photo me rappelle surtout d’où je viens, qui je suis et le chemin que j’ai parcouru pour en arriver là… (me rappelle de remercier Dieu pour avoir mis le ELLE sur ma route..)

Ce n’est pas parce qu’on marche aujourd’hui en Louboutin qu’on doit oublier qu’un jour on a commis l’impardonnable : associer la couleur de son chouchou de tête à la couleur de ses chaussures…(soyons fous, mettons du rouge partout !!!)

J’ai regardé cette fille sur la photo, j’avais envie de lui dire que je suis désolée pour elle, qu’elle et moi, n´avons plus grand chose en commun….

Et la fille souriait, l’air de me dire, tu te trompes, nous avons plus en commun qu’une paire de chaussures, la marque a peut être changé, le pied est toujours le même…

La fille tenait par une main, la main de sa sœur et par l’autre celle de son ami,

Parce qu´il y a 8 ans, la fille en rouge avait compris que pour ne pas tomber, pour pas se perdre vaut mieux garder ta main dans celle de celui qui te ramènera toujours à toi..

Nos amis ne sont pas des meubles qui décorent notre quotidien…

Nos amis sont ceux qui nous relient à la vérité, à notre vérité…

Gardez toujours ne serait-ce qu’une seule personne qui vous a déjà vu boutonneux, baveux, fragile, perdu, une personne qui vous a déjà vu merder, une personne qui sait qui vous êtes et d’où vous venez…

Pour que le jour où vous commencez à prendre la grosse tête, elle vous donne une bonne claque avec une belle photo d’époque….

Une marocaine grateful…

 

Soyez le premier à laisser un commentaire

Current month ye@r day *