J’ai testé pour vous : La crise de la trentaine

 

Bridget-Jones-122837_L

 

-          Mon appartement est juste à 10 min si tu veux on peut y aller et je te montre ma collection …

Je me réveille comme d’un long sommeil et demande : Ta collection ?

-          Oui, ma collection de photos avec Zizo , tu me suis un peu ou tu dors ?

J’avais envie de lui dire la vérité ….. que je dormais, les yeux ouverts, mais ma politesse m’en a empêché … Il me regardait , il avait l’air d’attendre une réponse à sa proposition « indécente » … moi je me réveillais pour de vrai, je venais de passer une heure ( ou un siècle ça dépend comment on voit les choses) avec un garçon, qui m’a parlé foot pendant 5 min, avant de me raconter comment le fils de Zizo ne sera jamais Zizo, que Zizo restera Zizo, quand j’ai essayé d’en placer une sur mon amour des livres il m’a coupé avec un : Tu as lu le livre de Zizo : Respect ??? Parce que MEUF faut le lire …

Je ne sais pas si c’était son « ton » ou le « meuf » qui m’a fait sombrer dans un sommeil profond qui a duré probablement longtemps, parce que j’ai raté la partie explicative de sa collection de photos avec Zizo …

Il me regardait toujours, je pense qu’il a considéré un instant la possibilité que je sois atteinte de folie soudaine.. et je le comprends … ça faisait une heure que je ne parlais pas, mais je ne pensais pas qu’il allait le remarquer …

L’espace d’un instant je sortais de mon corps et je regardais la scène, j’avais envie de me dire : « Meuf » qu’est ce tu fais là ?? Mais ce n’était pas la première fois que je vivais cette « expérience », celle de me retrouver dans un RDV auquel j’aurai SUREMENT dit NOOO way, next , il y’a quelques années, mais aujourd’hui, pour dieu sait quelle raison j’ai accepté !

Ça c’est d’ailleurs enchaîné depuis un petit moment:

Je suis sortie DEUX fois avec un mec qui ajoutait de l’eau à sa Vodka ! (excusez-moi mais, tu bois ou tu ne bois pas, tu ne gâches pas le produit !!( Cyril Lignac sort de ce corps)

Je suis sortie avec un mec qui avait ZERO tolérance à l’alcool et je finissais par le ramener chez lui (mais ça c’était UNE fois , for my defense Je me suis senti Wonderwoman)

Je suis sortie avec un mec qui roule en FERRARI à Paris la ville où le périphérique est limité à 80, ça vous en dit un peu sur son degré d’intelligence ( il ne lit pas ce blog… il ne lit pas tout court donc je peux me permettre)!

Je suis parti DÎNER (oui grosse prise de risque pour un premier RDV, toujours partir pour un verre les filles !! ) , avec un mec qui ne parle pas … il a dit aimer le silence, ça l’aidait à me connaitre mieux … c’était un loooooooooooong diner …. Et le pire est à venir : j’ai accepté de le revoir la semaine d’après … c’était notre deuxième et dernier RDV, je pense qu’il m’a trouvé pipelette …

J’ai accepté d’aller dîner chez des potes qui me présentaient leur ami célibataire de 42 ans , qui rentrait d’un an de vadrouille au Brésil, et qui m’a parlé pendant 3 quarts d’heure des bénéfices de l’épilation intégrale pour les femmes, et que le trikini pouvait changer une vie … j’ai écouté pendant les 3 quarts d’heure, avec beaucoup d’intérêt..

J’ai dis OUI à reprendre une histoire avec un ex, qui trouvait normal de me crier dessus : « parce que,  quand je le pousse à bout bah je mérite ça qu’il me crie dessus », qui me laissait sans nouvelles pendant 2 semaines normal, et qui me reprochait d’être une victime de moi-même… je l’ai largué par excès de fierté ? NON, c’est lui qui a mis fin à la petit histoire, car je me « victimisais » trop à son goût…

Je remettais bout à bout les histoires de ces quelques temps. Est-ce que j’ai changé ? Ou est ce que j’ai juste plus de tolérance qu’avant? Pourquoi je commençais à raisonner différemment ? Pourquoi j’utilisais une nouvelle expression qui n’avait pas place dans mon vocabulaire avant ? : « Donner sa chance au produit ! »  et merci à monsieur « Je collectionne des photos de Zizo », j’ai enfin compris ! J’étais atteinte du syndrome «  J’ai bientôt 30 ans, je suis célibataire Au secours » !

Et oui ça arrive aux plus endurcies

J’étais dans le déni le plus profond, mais mon esprit a pris le contrôle de mon corps sans mon autorisation… je commençais à rencontrer des hommes « non rencontrables » en temps normal ; mais parce que je n’étais plus en temps normal, j’étais en situation de crise !

Et j’ai ma propre théorie les enfants sur cette histoire, la période la plus DANGEREUSE de la vie d’une femme ce n’est pas la puberté, ni la ménopause, c’est bel et bien «  J’ai bientôt 30 ans, je suis célibataire ! Au secours », croyez-moi, quand vous êtes dedans , votre horloge bio vous joue des tours, vos copines qui ont des enfants vous mettent la pression, le bébé qui te regarde dans sa poussette te met la pression, le couple qui se roule une pelle sur le pont des arts te met la pression, et tu croises un mec , zéro sex-appeal ( mais pour ça je dis « donnons la chance au produit, les muscles ça se travaille ») qui vend des bébés roumains à des labo de recherche médicale , qui roule en Ferrari à Paris, et qui aime observer le silence à table : Tu l’envisages comme père de tes enfants!

Ta copine t’appelle : Tu fais quoi ce soir? J’ai quelqu’un qui veut te rencontrer.

Tu es déjà entrain de t’habiller en robe moulante Maje qui te fait un super décolleté :  J’arrive !! il est mignon ??? ou tu sais quoi on n’est pas superficielles comme filles (traduction : je ne suis PLUS difficile, et l’époque où je cherchais le sosie de Ryan Gosling is over, tout comme mes 20 ans )

-Leila, c’est mon père qui veut te rencontrer, il suit ton blog …

Tu ne sers plus des mains en soirée en donnant ton prénom, tu sers des mains en soirée en disant : « Ta copine va se joindre à nous ou tu es venu seul ??? »

Tu ne classes plus les mecs en : Intéressants, pas intéressants, potentiellement intéressants. Tu les classe en « maqué », « gay », « attaquable » !

Tu ne réponds plus « NON mais on n’est plus dans années 20 là, tu sais le monde a évolué depuis Ljahilia »  quand ta mère te propose de rencontrer la fils de Zahira , en présence de Zahira, chez Zahira. Tu réponds juste : Elle aime les macarons tata Zahira ?

D’ailleurs, la seule personne qui te comprend et qui est fière de toi c’est ta mère, elle t’a travaillé au corps depuis que tu as quitté l’école de commerce, et tu as enfin compris que la vie c’est mieux avec un homme, et un bébé dans la poussette Chanel (ça existe ce truc ? sinon ça devrai exister franchement)

Je sens votre question venir : Que faire quand on se rend compte qu’on est atteinte de ce syndrome méga dangereux ? Deux solutions s’offrent à nous :

On part en voyage spirituel en Inde, qui durera entre 1 et 6 mois,  on se détache du matériel, on cherche son centre, et on essai d’arrêter d’envisager des maris chelou, quelque part entre le Rajasthan et le Pakistan (je dis ça parce que ça rime).

2 ème solution pour celles qui comme moi n’ont pas un mari riche pour leur payer un voyage spirituel en Inde : Arrêter les « dates » ! C’est une période délicate, tous les hommes sont « attaquables » ce qui est les rend TOUS inenvisageables ! C’est comme jeter une nana dans une pâtisserie après un an de régime Dukan : trop risqué et contre-productif. On ressortira avec les hommes quand les hommes redeviendront : Intéressants, pas intéressants, potentiellement intéressants. Mais surtout quand on ressentira une connexion et non une « obligation »…. Le temps s’occupe de faire ce travail en général (bon bah pas sûr de cette histoire mais je vous tiendrai au courant)

-          Ma belle, allô ! ici la terre, tu veux la voir la collection ou pas ?

Mon monsieur « Zizo mon fils ma bataille »  me fixait toujours l’air bien ennuyé, j’ai bien failli lui dire oui, parce qu’après tout, moi aussi j’avais une photo de Zizo dans mon salon, mais j’ai dis :

-          Une prochaine fois, je dois aller chercher mon t-shirt Viva Italia au pressing !

Il n’a pas apprécié la blague,  et ne m’a plus rappelé, pour lui j’étais sûrement « persona non grata » , et le plus drôle c’est qu’il n’avait pas tord .

Une marocaine atteinte !

6 Comments

  • Répondre mars 11, 2014

    Jamiloun

    Je suis juste FAN; mais fan de tes écrits :)

  • Répondre mars 11, 2014

    CARMEN

    Beaucoup beaucoup, beaucoup trop d’erreurs d’orthographes. En plus texte très influencé par la série BREF ça en devient même flagrant a certains moments. Dommage parce qu’au fond ça aurait pu être pas mal.

    • Répondre mars 11, 2014

      Leila

      Désolée pour les fautes d’ortho, pour le reste .. bref je ne sais pas quoi dire

    • Répondre mars 11, 2014

      Salwa

      ça n’est pas un problème en soi que ça soit influencé par BREF…

      Au plaisir de te lire Leila :)

  • Répondre mars 11, 2014

    nesrine

    Une vie a la recherche d’un homme n’est pas une vie

  • Répondre avril 9, 2014

    Taufik

    Drôle, très drôle. Finalement qu’on soit homme ou femme nos crise de la trentaine ont pas mal de chose en commun

Répondre

Current month ye@r day *