De A à Zed !

600_222801_vignette_Bild2ok

J’ai connu Zed via ce blog, j’ai dit qu’à mon 100ème Facebook fan je fais tomber le haut, il a compris qu’il y’a des seins en jeu, il a liké direct !

La première fois où nous nous sommes vus, il m’a dit: « Une fois j’étais « garçon au pair » dans une famille un peu trop triste, la mère ne s’envoyait plus en l’air, le père était tout le temps occupé, la fille en pleine crise d’ado se sentait moche, et le fils le pauvre était perdu dans tout ça … Je les ai donc aidé, et c’est une expérience dont je suis très fier! »

j’ai dit : « Tu as fait quoi ? »

Il a dit : « J’ai couché avec la mère pour qu’elle se sente plus femme, j’ai couché avec la fille et je peux te dire qu’à 18 ans elle se sentait la plus belle des femmes, et le fils …. »

Je me suis étouffée avec mes cacahuètes : « T’as fait quoi au fils ? »

« Je l’ai emmené jouer au foot tous les jeudis ! Après quand le père a su, il m’a foutu à la porte! »

J’ai rigolé jusqu’aux larmes, moi la fille que le moindre mot non mesuré choquait, j’étais devant un homme qui me racontait le plus naturellement du monde une histoire pas du tout naturelle , en temps normal je serais sortie du bar , je suis pourtant restée, parce qu’il y’avait quelque chose dans ses yeux qui disait vraie ! quand il disait qu’il était fière d’avoir donner un peu de joie, il pensait chaque mot, dans cette grosse blague, il y’avait une vérité ultime qui était  » sa bonne foi »

En 3h, je savais presque tout de sa vie, de son enfance, de ses parents, de sa vision de la femme, et pendant les 3h à aucun moment je ne me suis sentie gênée, à aucun moment je ne me suis sentie devant un homme « chelou », même quand il m’a raconté comment à l’âge de 12 ans, feu son père l’a ramené dans son bureau , lui a offert un couteau suisse et lui a appris  comment le planter dans « l’ennemi » …..et quand il a fini par me déposer chez moi, je savais que je venais de laisser entrer dans ma vie un homme « intéressant » , je ne savais pas encore quelle genre d’exception il était mais je n’allais pas tarder à le savoir.

ça va faire bientôt un an que j’essaie d’écrire sur lui, pas parce que c’est mon pote, mais parce que c’est un « personnage » que la « narratrice d’histoires » que je suis , rêve de mettre sur papier, mais à chaque fois que je commençais à écrire je m’arrêtais, au bout de 2 ou 3 lignes, et le plus loin que je sois partie c’était un paragraphe en Septembre dernier. Hyper frustrée je lui disais que j’en avais marre de pas pouvoir aligner un pauvre post sur lui , il répondait : C’est que tu n’as pas encore cerné ton personnage .

Je lui ai crié  : Ah si je t’ai cerné mec, je t’ai très bien cerné, peut-être que tu ne m’inspire juste pas vois-tu !!

Mais au fond je savais qu’il avait raison, il manquait un élément clé à mon personnage et sans ça je ne pouvais rien raconter .

Aujourd’hui je ne sais toujours pas si l’élément clé est là, tout ce que je sais, c’est que Zed est l’exemple type de l’humain avec qui il ne faut pas s’arrêter à la surface, c’est l’exemple type du garçon qui renvoie une « certaine » image, très volontairement d’ailleurs, et laisse aux gens le « soin » d’aller au delà de ce jeu d’image, ou s’arrêter là.

Pour moi, c’est cet homme qui , quand d’autres me demandent ce qu’ils ramèneront pour un ftour de ramadan chez moi, me dira: « Je viens à quelle heure en fait ? » qui va arriver 2 heures avant l’heure de manger, qui s’affalera sur mon canapé en me disant : « Femme quand est ce qu’on mange ? » relevant les nerfs de toute amie qui se retrouverait par malheur avec moi, mais c’est surtout celui qui restera tard pour m’aider à ranger la table et faire la vaisselle quand les autres seront parties.

C’est un homme avec qui j’ai les conversations les plus challengeantes, d’ailleurs vous lui devez plein de posts jamais publiés parce qu’il a noyé mon idée dans l’eau, je peux souvent rêver, il peut souvent me ramener à une réalité marocaine non embellie !

C’est un homme qui utilise de gros mots mais que je ne définirai jamais comme un « homme vulgaire », parce qu’au delà des mots , c’est un type avec beaucoup d’élégance …

C’est l’homme qui criera devant tout le monde qu’il adore se bouffer des pizzas et des plats surgelés et qui me fera des tajines d’agneau aux petits pois , et avec qui je finirai la soirée à chanter des karaokés russes et turques ( Ne cherchez pas à comprendre, juste essayez c’est du top délire  )

C’est le garçon qui en soirée à table peut sortir : « Vous avez lu l’article sur mon pénis ? Il s’appelle Adam… » pas pour choquer tout le monde, mais pour réveiller l’ambiance , et ça marche !

Un soir de ramadan je l’ai mis à table avec deux amis, plus jeunes, pas du tout le même profil et j’ai attendu la suite de l’histoire, se faisant chier comme un rat mort il a fini par lâcher : « Dans mon quartier à Casablanca il y’avait un mec qu’on appelait la vache »

Intrigués mes invités ont demandé : « -Pourquoi la vache?

- Parce qu’il est gros comme une vache et qu’il violait les mecs en prison ! »

Fou rire général, mi-gêné, mi-outré ,moi je rigolais comme si j’étais en première loge au spectacle le plus hilarant de Paris, les autres voulaient probablement se casser, ils sont restés jusqu’à 3h du matin parce qu’après la « vache » le débat s’est porté sur l’Andalousie arabe et que ça c’est la passion de Zed….

Cet homme est aussi celui avec qui j’aurai une grosse dispute, on prendra nos distances, et on finira par trouver un chemin de retour, il n’y a jamais d’orgueil entre nous. Après 3 mois d’absence je lui écrirai « tu me manques » et il me répondra : « Une nana a dit à son mec : Attache moi au lit et fais ce que tu veux. Il l’attacha et se tapa la femme de ménage. »

A ce stade du récit, vous vous posez la question que tout le monde se pose : Pourquoi je ne suis pas avec Zed ?

La réponse est pourtant très simple, lui et moi sommes les deux faces d’une même médaille, on se ressemble beaucoup trop pour être autres choses que les supers potes que nous sommes, nous avons gagné beaucoup en maturité pour savoir que ce qui nous faut on ne le trouvera jamais l’un avec l’autre. Nous sommes des crazy happy people , très bruyants, nous avons besoin de quelqu’un pour nous ramener sur terre et nous apaiser , vous imaginez le malheur du couple qu’on aurait pu constituer ? élever des gosses avec des karaokés russes à 4h du matin … ça fait des dictateurs…

Un soir dans un bar parisien, un pote de bonne bourgeoisie Rbati s’est rapproché de moi pour me dire : Je ne comprend pas ce que tu fais avec ce garçon, il est tellement …..

Il cherchait un mot pour « adoucir » sa pensée

- Vulgaire ? Chelou ? ou attends , 3roubi, fchkel? taré ?

- Non non, c’est « intéressant » le mot que je cherchais… vous êtes si différents l’un de l’autre…  il manque d’un certain « chic » ….

J’ai regardé ZED, il était de l’autre côté du bar en train de parler à une blonde , je voulais commencer à expliquer à mon pote mais je savais que je ne pouvais rien lui dire qui lui faire comprendre que le chic ce n’est pas toujours une question d’attitude …

J’ai pris mon sac et ma veste parce qu’il se faisait tard , Zed a arrêté son flirt et m’a accompagné chercher un taxi, dans le chemin du retour je n’ai pas pu m’empêcher d’écrire à mon ami:  » Tu avais raison, il est différent … »

Je sais que Zed sera là  pour m’arrêter des taxis et me faire des tajines d’agneau , aussi longtemps que possible, je sais que j’ai eu la chance de voir au delà de la surface et de continuer à percevoir au quotidien, des choses imperceptible pour les autres , je sais qu’il fera partie des 4 mecs qui me soulèveront sur 3émaria ( pour mes 30 ans big teuf les meufs je fais péter 3emaria) et un des mecs qui me ramèneront à ma tombe, je sais que je lui ferai confiance pour ma vie, et j’espère qu’il sait que je pourrai lui donner un rein ( mes reins sont hyper précieux pour ceux qui ne le sauraient pas !) , et j’espère vivre assez longtemps pour le voir enfin trouver la « balance » et celle qui pourra le dévoiler tel qu’il est vraiment : Un prince NON charmant des temps modernes pour qui sa femme sera pourtant une reine .

Ce post n’est pas mon hommage à mon poto, ce message est une bouteille à la mer, à tous les Zed de ce monde , les drôles, intelligents, qui bousculent les autres et le monde, qui jouent des rôles, mais jamais méchamment mais parce que parfois , l’être humain aime qu’on lui joue un rôle … À ces Zed ( homme et femme) , parce que les Zed sont toujours là quand on besoin d’eux, parce que les Zed sont les seuls à nous faire des T-shirs :  » Cette femme je l’aime, tu lui fais du mal je paie deux roumains pour t’e…. »

Pourquoi je vous raconte tout ça ? Fort probablement pour me prouver que j’ai cerné mon personnage , ou peut être pour vous dire qu’on n’a pas toujours besoin de cerner quelqu’un pour l’aimer , ou bien pour vous dire de ne pas passer à côté de certaines personnes juste parce qu’elles choquent, ou bousculent, ou ont l’air différentes de vous, ne mettez pas TOUT le monde dans des cases, parce qu’il y’a des hommes qui n’ont pas de case …. Si j’avais cherché à trouver une case pour Zed , si je m’étais cassée  après l’histoire de famille « aux pairs » le premier soir, je serais passée à côte de l’une des amitiés les plus marquantes de ma vie, je n’aurai probablement jamais su, qu’au fond de moi, il y’a une fille qui maitrise la chanson russe, et je n’aurai surtout jamais compris que dans ces grosses blagues que les Zed nous racontent il y’a une grande vérité , celle de leur bonne foi, et de la notre ( ou pas )  …

 

Une marocaine chanceuse

12 Comments

  • Répondre juin 22, 2014

    Bechar

    Voilà quelque chose d’intéressant qu’on peut lire à bonne heure et juste ADORER. Cerner la personne de Zed ou pas, ce n’est pas ce qui importe vraiment mais plutôt l’honneur de l’avoir comme ami, un type différent de tous les gens qu’on connaît, bizarre certes, mais le seul qui se ferait le plaisir d’aider et soutenir même dans les
    moments les plus délicats.
    Pour les gens qui ont ce Zed, qu’ils en prennent soin et pour ceux qui ne l’ont pas, pour une raison ou une autre, je vous conseille vivement d’OSER et d’avoir le courage de s’afficher avec des gens qui, leur dernier souci est leur apparence physique, des gens qui valent non pas de l’or mais du diamant.
    Bonne journée à tous et merci pour l’article (y)

    • Avatar of Zed!
      Répondre juin 22, 2014

      Zed!

      « avoir le courage de s’afficher avec des gens qui, leur dernier souci est leur apparence physique » Heuuuu Je ne sais pas comment le prendre :p

  • Répondre juin 22, 2014

    Meryam

    J’aime beaucoup ton article,
    Il me rappelle un »Zed » que j’avais jadis connu

  • Répondre juin 22, 2014

    Sofia

    Eh ben… Si c’est pas une magnifique déclaration d’Amitie ça :) on aimerait vrAiment le connaître aussi… Zed…

  • Répondre juin 22, 2014

    Anonyme

    « Un prince non charmant des temps modernes pour qui sa femme sera reine  » c’est la plus belle description que j’ai entendue d’un mec

  • Répondre juin 22, 2014

    Leyla

    j’adore …. sacré zed !

  • Répondre juin 22, 2014

    khawla

    ohh he’s a keeper ;)

  • Répondre juin 23, 2014

    Znibs

    Je me sens une zed :)
    En tout les cas c’est un très bel hommage à toi Zed , Prend soin de la miss

  • Répondre juin 23, 2014

    Lamia

    Moi aussi je veux mon Zed !!!!

  • Répondre juin 23, 2014

    sa voisine

    Ah mais tu ne pouvais pas mieux le décrire!!
    quand on a eu la chance de le connaître on ne peut plus nous passer de lui.
    « Même si je ne le vois pas souvent, le fait de savoir qu’il est « là » me suffit » répétai-je à une amie.

    c’est quelqu’un à qui on ouvre son coeur pour raconter sa vie, ses secrets, ses angoisses, ses fantasmes, ses folies … parce qu’on sait qu’on n’est et ne sera jamais jugée.

    je l’adore ce mec. il n’a pas eu de chance jusqu’à maintenant mais je suis sûre et certaine que sa bonne étoile ne le laissera pas tomber!!

  • Répondre juin 27, 2014

    troisième copine

    Mon ZED a moi j’ai lui laisser s’enfuir !!
    on est trop Crazy la ;)

  • Répondre septembre 26, 2014

    MOUHAJIR

    Salut, j’aime bien ta façon de narrer les péripéties de ta vie :) sauf que je ne comprends pas qu’est-ce que Bassem youssef a avec ça :p !
    je t’invite à jeter un coup d’œil sur mon blog mouhajir.wordpress.com

Répondre

Current month ye@r day *